• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Paris et la petite couronne aussi concernées par la sécheresse

Si l'approvisionnement en eau potable n'est pas menacé, les habitants sont appelés à être vigilant sur leur consommation en eau. / © IP3 PRESS/MAXPPP
Si l'approvisionnement en eau potable n'est pas menacé, les habitants sont appelés à être vigilant sur leur consommation en eau. / © IP3 PRESS/MAXPPP

Le seuil de vigilance a été franchi sur Paris, les Hauts-de-Seine, la Seine-Saint-Denis et le Val-de-Marne. L'approvisionnement en eau potable reste assuré même si les autorités appellent à son usage raisonné.

Par MT

La situation n'est pas alarmante, mais les seuils de vigilance ont été franchis sur Paris, les Hauts-de-Seine, la Seine-Saint-Denis et le Val-de-Marne.

Eau de Paris doit ainsi réduire ses prélèvements en Seine-et-Marne. Mais l'approvisionnement reste assuré car ses sources sont multiples et ne se trouvent pas forcément en l'Île-de-France (en Bourgogne-Franche-Comté ou en Normandie).
 

La situation préoccupante d'une rivière dans le Val-de-Marne

Dans la région, la rivière Réveillon qui coule de la Seine-et-Marne vers le Val-de-Marne est plus touchée par la sécheresse. Pour le préserver, les activités particulièrement consommatrices en eau sont interdites comme le lavage de véhicules, de trottoirs ou les arrosages de terrain.

Ces mesures sont appliquées dans les communes : Boissy-Saint-Léger, Bonneuil-sur-Marne, Champigny-sur-Marne, Chennevières-sur-Marne, Limeil-Brévannes, Mandres-les-Roses, Marolles-en-Brie, Noiseau, Ormesson-sur-Marne, Périgny-sur-Yerres, Le Plessis-Trevise, La Queue-en-Brie, Santeny, Sucy-en-Brie, Villecresnes et Villeneuve-Saint-Georges.

Une situation qui ne devrait pas s'améliorer dans les prochains jours car les pluies sont trop rares pour lever ces mesures, surtout dans le Val-de-Marne et les communes proches du Réveillon.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

piquet de grève Alfortville

Les + Lus