• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Paris : un restaurant chic accusé de racisme

Le restaurant L'Avenue dans le 8e arrondissement de Paris aurait mis en place un système de discrimination envers les personnes avec des noms à consonance arabe, les femmes voilées et les "moches" / © Capture d'écran Streetview 2017
Le restaurant L'Avenue dans le 8e arrondissement de Paris aurait mis en place un système de discrimination envers les personnes avec des noms à consonance arabe, les femmes voilées et les "moches" / © Capture d'écran Streetview 2017

Les clients avec des noms à consonance arabe et les femmes voilées refoulés, les "moches" et les touristes privés des tables au rez-de-chaussée : c'est ce que révèle l'enquête de Buzzfeed sur le restaurant l'Avenue, dans le 8e arrondissement de Paris.

Par P.S.

Très prisé des célébrités, le restaurant L'Avenue a accueilli Rihanna, Kim Kardashian et Sienna Miller. Cyril Hanouna et plusieurs politiques y ont leurs habitudes. Le pureplayer BuzzFeed montre que le restaurant, situé 41 avenue Montaigne, a mis en place un système de discrimination systématique.

Selon plusieurs serveuses : les noms "d'origine arabe" –selon l'expression du directeur- ou les touristes venant du Moyen-Orient ne peuvent pas passer de réservations. Si une femme voilée se présente, elles doivent lui assurer que le restaurant est complet.

Etage

En cas d'insistance, ces personnes sont placées à l'étage, quelle que soit l'affluence dans le restaurant. L'étage est également réservé pour «les vieux, les moches, les gros, les touristes asiatiques....», pas assez "beaux" selon la direction.

Des conversations Whatsapp récupérées par BuzzFeed semblent attester de ces méthodes.

"Je n'ai jamais donné de consignes"

Interrogé par BuzzFeed le 15 mai, le directeur du restaurant, Alexandre Denis, réfute ces accusations. «Il y a toutes les cultures, toutes les nationalités qui viennent ici. Il y a des gens du Moyen-Orient, il y a tout ce que vous voulez. Si vous voulez mettre le feu en nous dénonçant comme des gens racistes, voilà... On gérera autant que possible mais ce n'est pas ça. (...) Moi je peux dire quelque chose, mais je ne sais pas comment les gonzesses [sic] vont l'interpréter. (...) Ce qui est certain, c'est que je n'ai jamais donné de consigne pour refuser des client, ajoute-t-il.

Plusieurs anciennes serveuses ont alerté l'inspection du travail et envisagent de saisir une association pour "discrimination".

Sur le même sujet

La Marne en chansons

Les + Lus