• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Paris - Un tag antisémite sur la vitrine d'un Bagelstein, l'enseigne porte plainte

Un tag antisémite a été découvert sur une vitrine d'un restaurant Bagelstein dans le IVe arrondissement de Paris. / © Florian David / AFP (photo coupée)
Un tag antisémite a été découvert sur une vitrine d'un restaurant Bagelstein dans le IVe arrondissement de Paris. / © Florian David / AFP (photo coupée)

Une inscription "Juden" a été découverte samedi matin sur une vitrine de la chaîne de restaurant Bagelstein, dans le IVe arrondissement de Paris. L'enseigne a annoncé avoir porté plainte le même jour.

Par Marc Taubert avec AFP

Sur la vitrine du Bagelstein de l'île Saint-Louis, un tag "Juden" en jaune ("juif" en allemand) a été découvert samedi 9 février au matin, rapporte le Huffingtonpost. Selon le média, c'est le musicien Jean-Yves D'Angelo qui aurait repéré et partagé sur Facebook la photo (un contenu désormais inaccessible).

"Nous avons découvert ce tag samedi matin. Il a probablement été fait dans la nuit de vendredi à samedi", a expliqué Gilles Abecassis, cofondateur de la chaine de restauration, qui précise que des graffitis similaires ont déjà été réalisés sur d'autres vitrines. Il a par ailleurs indiqué avoir porté plainte le même jour.
 

"Un tag antisémite en plein Paris. Un de trop."

L'inscription a suscité de nombreuses réactions, au premier rang desquelles, celle du ministre de l'Intérieur. «Un tag antisémite en plein Paris. Un de trop. "Juden" en lettres jaunes, comme si les plus tragiques leçons de l'Histoire n'éclairaient plus les consciences», a-t-il écrit sur Twitter.
Le porte-parole du gouvernement, Benjamin Griveaux, a lui aussi réagit sur Twitter dénonçant "L’antisémitisme le plus crasse dans les rues de la ville lumière."
 

Accusations envers les gilets jaunes

Dans un long texte publié sur Facebook, l'écrivain et dessinateur Joann Sfar pointe les gilets jaunes : "On ne parvient même pas à se souvenir du nombre de banderoles ou cris ou graffitis antijuifs qui ont explosé depuis le début du mouvement. […] Je ne comprends pas ceux qui participent à ces manifestations et choisissent depuis le début de ce mouvement de minimiser son contenu raciste et antisémite."
M. Abecassis, lui, "ne pense pas que ce soit des gilets jaunes" qui aient réalisé ce tag, découvert plusieurs heures avant la manifestation de samedi. "Ils ont écrit ça en jaune, mais ça peut être pour l'étoile de David" que l'Allemagne nazie imposait aux juifs de porter, a-t-il souligné.

"Nous sommes choqués, mais nous répondrons demain à ces abrutis sur un ton décalé de sale gosse. Nous voulons garder notre bonne humeur", a expliqué le responsable de l'enseigne, qui dit avoir reçu "des milliers de messages de soutien, de Hong Kong, de Sydney, d'Europe de l'Est, de gens de milieux différents, pas seulement de confession israélite".
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Suspendus, fixés sur un poteau... Installation des avions au musée de l’Air et de l’Espace du Bourget

Les + Lus