Paris : un homme fiché S arrêté après avoir perturbé un office religieux

Un homme a été interpellé ce jeudi après avoir perturbé un office religieux. Fiché S, il est soupçonné d'avoir commis des dégradations dans une église du XIIIe arrondissement de Paris.

Un homme, fiché pour sa radicalisation islamiste, a été arrêté jeudi matin, dans l’église Saint-Hippolyte située avenue de Choisy dans le XIIIe arrondissement de Paris. Agité, il "perturbait l’office religieux", selon une source policière.

Il est en outre soupçonné d’avoir dérobé la veille un crucifix en plexiglas, de deux mètres de haut, situé à l’intérieur de l’église. Ce crucifix supportait un Christ en bois datant du XVIIe siècle.

Cette pièce religieuse, qui se serait décrochée lors du vol, a été retrouvée "brisée en plusieurs morceaux" selon cette même source policière, à un angle de rue, à proximité. La paroisse n'a pas souhaité communiquer sur ces événements. Le suspect a quant à lui été conduit à l’infirmerie psychiatrique de la préfecture de police de Paris, son état n’étant pas jugé compatible avec sa garde à vue.

Huit églises vandalisées depuis janvier

Vendredi dernier, un homme avait déjà été arrêté après avoir proféré des menaces et des insultes dans trois églises parisiennes, à Saint-Vincent-de Paul dans le Xe arrondissement, à Saint-Nicolas-des Champs dans le IIIe arrondissement puis à Saint-François-Xavier dans le VIIe arrondissement. Depuis janvier, ce sont huit églises qui ont connu des dégradations dans la capitale.

Face à ces actes, la mairie devrait prochainement rencontrer le diocèse de Paris. En Conseil de Paris, le groupe Changer Paris vient de son côté de demander la mise en place de mesures pour renforcer la sécurité des édifices religieux.

Le groupe souhaiterait notamment que la police assure une surveillance renforcée devant les lieux de cultes et l'installation d'équipements pour les sécuriser. 

Avec Eric Pelletier.