Paris : un plan visant à réduire les places de stationnement en surface présenté d'ici l'été

David Belliard a annoncé qu’un plan d’action sera bientôt présenté au Conseil de Paris, afin de réduire les places de stationnement en surface dans la capitale et redonner de l'espace aux piétons.

La consultation citoyenne recommande entre autres de privilégier l’utilisation de parkings souterrains, avec une différence tarifaire réduite par rapport au stationnement résidentiel (illustration).
La consultation citoyenne recommande entre autres de privilégier l’utilisation de parkings souterrains, avec une différence tarifaire réduite par rapport au stationnement résidentiel (illustration). © DOMINIQUE FAGET / AFP

Les piétons auront-ils bientôt plus de place pour se déplacer dans la capitale ? David Belliard, l’adjoint d’Anne Hidalgo en charge de la transformation de l’espace public, des transports, des mobilités, du code de la rue et de la voirie, a annoncé mercredi qu’un plan d’action sera présenté d'ici l'été, dans le cadre des États généraux du stationnement.

L’élu EELV a en effet présenté un ensemble de préconisations issues d’un panel citoyen, qu’il a promis de resituer "après six mois de concertation". Une consultation en ligne qui a réuni plus de 16 500 contributions, suivi d’ateliers thématiques organisés avec des associations et des professionnels, puis d’une "conférence citoyenne composée de 23 Parisiens et Grands Parisiens".

David Belliard, qui indique l’objectif de supprimer la moitié des places de stationnement en surface (soit 60 hectares d'espace public), pour végétaliser les rues et les réaménager pour faire plus de places aux espaces de vie collective (bancs, terrasses, aires de jeux, jardins partagées…) et aux mobilités douces, mais aussi réduire les nuisances quotidiennes. Une position partagée par le panel de citoyen selon l’adjoint : "A Paris, les logements sont petits, l'espace public doit être notre bien commun, notre "pièce en plus"".

"Rendre plus attractif le stationnement en sous-sol"

Réduire le nombre de stationnements devrait aussi permettre d’élargir les trottoirs et les zones réservées aux piétons. A noter par ailleurs qu’un nouveau plan vélo sera présenté en septembre.

La consultation citoyenne recommande entre autres de supprimer des places en surface et de "rendre plus attractif le stationnement en sous-sol", avec une différence tarifaire réduite. Le prix du stationnement résidentiel est concerné. L’élu a aussi souligné une volonté de privilégier "le stationnement dans la rue pour les personnes à mobilité réduite et les professionnels", et de réguler le stationnement des deux-roues motorisés, alors que la Fédération Française des Motards en Colère Paris Petite Couronne (FFMC PPC) a multiplié les actions ces derniers mois contre pour appeler à maintenir le stationnement gratuit pour ces véhicules.

Aucun calendrier précis de mise en œuvre n’a encore été annoncé à ce stade. David Belliard dit se donner jusqu’en juin prochain pour étudier la faisabilité de certaines propositions.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
automobile économie mobilité transports transports urbains