La permanence de la députée LREM Anne-Christine Lang dégradée à Paris

Anne-Christine Lang aux côtés de Cédric Villani, lors d’une conférence de presse, le 19 septembre 2019. / © IP3 PRESS/MAXPPP
Anne-Christine Lang aux côtés de Cédric Villani, lors d’une conférence de presse, le 19 septembre 2019. / © IP3 PRESS/MAXPPP

La députée de Paris, soutien de Cédric Villani, dénonce la dégradation de la devanture de sa permanence, située dans le 13e arrondissement. Des individus auraient tenté de pénétrer dans le local, d’après son équipe.

Par France 3 PIDF

D’après les photos diffusées par l'élue sur Twitter, la vitrine a reçu plusieurs coups. La députée LREM de la 10e circonscription de Paris et soutien de Cédric Villani, Anne-Christine Lang, a dénoncé ce lundi la dégradation de sa permanence, située dans le 13e arrondissement. « Continuez comme ça les gars, a réagi l’élue. Venez nous parler de dictature. »
Contactée, l’équipe de la députée explique que les faits se sont « vraisemblablement » produits soit dans la nuit de dimanche à lundi, soit dimanche en fin d’après-midi : « Les personnes qui ont dégradé la vitre semblent avoir cherché à s’introduire dans la permanence. Mais on avait installé un film anti-casse sur la vitre, qui a tenu. Ils ont dû partir très vite. »

Des actions « inadmissibles en démocratie », d’après Stanislas Guerini

Du côté de la majorité présidentielle, Stanislas Guerini, le patron de LREM, a apporté son soutien à Anne-Christine Lang, dénonçant des actions « inadmissibles en démocratie ». « Les actes de vandalisme sont incompatibles avec le dialogue démocratique », a par ailleurs commenté Pierre-Yves Bournazel, soutien de Benjamin Griveaux pour les élections municipales.
D’après l’équipe d’Anne-Christine Lang, c’est la première fois que la permanence de la députée est dégradée. Fin août, plusieurs permanences d’élus LREM avaient été taguées, après la ratification du Ceta, le traité de libre-échange avec le Canada.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus