Val d'Oise et Paris : quatre permanences de députés LREM taguées en 24 heures

Le tag retrouvé par la députée LREM du Val d'Oise Cécile Rilhac sur sa permanence à Herblay-sur-Seine. "Consternée", elle a aussitôt tweeté la photo des dégradations. / © TDR
Le tag retrouvé par la députée LREM du Val d'Oise Cécile Rilhac sur sa permanence à Herblay-sur-Seine. "Consternée", elle a aussitôt tweeté la photo des dégradations. / © TDR

Cécile Rilhac, Guillaume Vuilletet, Fiona Lazaar, ces 3 députés du Val d'Oise ont découvert mercredi 31 juillet leur pemanence taguée. Ce jeudi 1er août, c'est le député parisien Stanislas Guérini qui a retrouvé des insultes bombées à l'encre noire sur la façade de sa permanence.

Par Tania Watine

Entre volonté de dénoncer ce vandalisme et envie de se taire pour ne pas faire de publicité gratuite aux auteurs, LREM 95 dénonce ces dégradations à répétition. En moins de 24 heures, trois députés du Val-d'Oise ont vu leur permanence taguée. 
Les façades de Cécile Rilhac à Herblay-sur-Seine, Guillaume Vuilletet à Méry-sur-Oise et Fiona Lazaar à Argenteuil ont été la cible de quelques tags dans la nuit de mardi à mercredi. On peut y lire : "Lremerde", "RIC" (acronyme de référundum d'initiative citoyenne, principale revendication des Gilets jaunes, "ACAB" (acronyme de l'anglais "All cops are bastards", littéralement "Tous les flics sont des salauds").
 

 

Fiona Lazaar, députée d'Argenteuil-Bezons, a déposé plainte pour dégradation au commissariat d'Argenteuil ce jeudi matin et tient à "remercier les services techniques de la ville d'Argenteuil" qui se sont empressés d'effacer les quelques message bombés à l'encre noire.
Dans un communiqué de presse, l'élue LREM déclare vouloir poursuivre son travail à la rentrée "avec la même sérénité et détermination".
 
La députée d''Argenteuil-Bezons refuse de commenter cet acte de vandalisme pour ne pas faire de "publicité gratuite" à son ou ses auteurs. / © TDR
La députée d''Argenteuil-Bezons refuse de commenter cet acte de vandalisme pour ne pas faire de "publicité gratuite" à son ou ses auteurs. / © TDR

Guillaume Vuilletet, député de la 2ème circonscription du Val-d'Oise (Cergy-Sud, L'Isle-Adam, Saint-Ouen l'Aumône) a été victime du même genre de dégradation. L'écriture ressemble étrangement aux caractères tagués sur les 2 autres permanences. Il préfère relativiser car il ne s'agit que de tags alors que d'autres collègues, comme Romain Grau à Perpignan, ont vu leurs locaux saccagés.

Pour moi, il s'agit du même auteur, estime François Ernst référent départemental de LaREM dans le Val d'Oise. Moins on en parle, mieux ce sera, pour éviter de donner des idées à d'autres.


"La police tue", "Non au Ceta" (traité controversé de libre échange entre l'Europe et le Canada ratifié à l'Assemblée), la permanence du délégué général de LREM Stanislas Guerini a été taguée dans la nuit de mercredi à jeudi avec ces inscriptions rapportées à l'AFP par l'entourage de l'élu. La façade a aussitôt été nettoyée.
 
Stanislas Guérini, député de Paris et délégué général de LREM, a aussitôt fait nettoyer la façade taguée de sa permanence jeudi 1er août. / © C. Claveaux
Stanislas Guérini, député de Paris et délégué général de LREM, a aussitôt fait nettoyer la façade taguée de sa permanence jeudi 1er août. / © C. Claveaux


Une enquête de flagrance a été ouverte pour "dégradations de biens privés", les investigations confiées au commissariat du 17ème arrondissement.






►Cet hiver, des députés LREM des Yvelines s'étaient fait menacer et insulter. Reportage en janvier 2019.
Menaces et insultes contre des députés LREM cet hiver
Cet hiver, en plein mouvement des gilets jaunes, de nombreux députés LREM se sont fait menacer ou insulter. Exemple avec Aurore Berger et Marie Lebec, deux députées des Yvelines - France 3 IDF - janvier 2019 - A. Blacher / N. Loncarevic / A-S. Sfez


 

Sur le même sujet

Sarcelles - Violences au lycée de la Tourelle, les enseignants maintiennent leur droit de retrait

Les + Lus