Projet SeaBubbles : feu vert pour tester les taxis volants avec des passagers sur la Seine

Un bateau SeaBubbles sur la Seine, lors d’une démonstration en mai 2018. / © LIONEL BONAVENTURE / AFP
Un bateau SeaBubbles sur la Seine, lors d’une démonstration en mai 2018. / © LIONEL BONAVENTURE / AFP

La préfecture de Paris et d’Île-de-France a pris ce vendredi un arrêté pour autoriser l’expérimentation d’un bateau SeaBubbles sur la Seine, ce mois de septembre. Des passagers pourront monter à bord lors des tests.
 

Par France 3 Paris IDF

Cette fois-ci, les taxis volants pourront être testés avec de vrais passagers. Le préfet de Paris et d’Île-de-France, Michel Cadot, annonce avoir pris ce vendredi un arrêté de circulation dérogatoire pour permettre une navigation expérimentale d’un bateau de la startup SeaBubbles.
Les tests pourront avoir lieu entre le 16 et le 20 septembre, sur la Seine. Une escale prévue sur le port de Bercy a été mise à disposition par Ports de Paris. L’expérimentation sera encadrée : le bateau pourra naviguer à une vitesse maximale de 30 km/h, « sur un itinéraire allant d’Issy-les-Moulineaux à Bercy, entre 8h et 10h le matin et entre 15h et 17h l’après-midi », indique la préfecture dans un communiqué.

Une exploitation commerciale envisagée au printemps 2020 

« Cette décision s’inscrit dans la dynamique de soutien aux mobilités innovantes, de diversification et de gestion des usages de la Seine en Île-de-France, soutenue et portée par l’État et ses opérateurs publics, Voies navigables de France (VNF) et Haropa Ports de Paris ainsi que par les acteurs locaux du fleuve », précise la préfecture.
Avant d’ajouter : « Si elle se révèle concluante, une exploitation commerciale de SeaBubbles pourra être envisagée au printemps 2020 ». Le projet SeaBubbles avait ces dernières années été longtemps ralenti, en raison de la réglementation en vigueur sur la Seine.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Procès des agresseurs des policiers à Viry Chatillon

Les + Lus