Le PSG se sépare de son entraîneur Thomas Tuchel

Selon une information de deux médias allemands, le PSG a licencié Thomas Tuchel mercredi soir. Il serait remplacé par Mauricio Pochettino, ancien joueur du club parisien.

Thomas Tuchel lors de la rencontre entre Montpellier Hérault (MHSC) et le PSG, le 5 décembre dernier.
Thomas Tuchel lors de la rencontre entre Montpellier Hérault (MHSC) et le PSG, le 5 décembre dernier. © Pascal GUYOT / AFP

Grosse surprise pour celui qui avait vu son contrat prolongé jusqu'au 30 juin 2021. Thomas Tuchel a été écarté et n'est plus entraîneur du PSG. Il en a été informé ce mercredi 23 décembre selon un journaliste de Sky Sport.

"Thomas Thuchel n'est plus l'entraîneur du Paris Saint-Germain. Il a été limogé la nuit dernière par le directeur sportif Leonardo. Information incroyable en ce jour de Noël. Tout le monde est pris par surprise", écrit ainsi ce journaliste.

Une information confirmée par le quotidien allemand Bild.

Remplacé par Mauricio Pochettino

Selon RMC Sport, l'ancien international argentin, Mauricio Pochettino, qui a joué au PSG de 2001 à 2003, serait le nouvel entraîneur du club parisien.

Les raisons de cette éviction restent floues, au lendemain d'un match où les Parisiens ont montré leur puissance en l'emportant 4 à 0 face à Strasbourg.

À l'issue du match, Thomas Tuchel se disait "très heureux, parce qu'on n'a jamais perdu notre concentration et la discipline, et on a fait une performance très solide, on est vraiment restés patients pour marquer le deuxième but qui a été décisif sur le match."

Selon un journaliste de RMC Sport, "le PSG négocie désormais avec les avocats de l’Allemand".

Manque de reconnaissance

Tuchel s'est toujours plaint d'un manque de reconnaissance. Dans un entretien à la chaîne allemande Sport1 diffusé mercredi, il concédait se sentir "un peu triste ou fâché" devant un tel désamour, alors qu'il a remporté les quatre trophées nationaux la saison dernière.

Il expliquait aussi les à-côtés qu'exigeait son poste : "durant les six premiers mois, je me suis demandé: suis-je toujours un entraîneur ou un politicien du sport, un ministre des Sports ?"

"C'était une blague en allemand", s'est-il défendu en conférence de presse dans la soirée. Une incompréhension qu'il pourrait avoir payé cher.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
psg football sport