Quels sont les monuments parisiens les plus visités en 2019 ? L’Arc de Triomphe toujours en tête selon le CMN

Arc de Triomphe, Sainte-Chapelle, Panthéon… Le Centre des monuments nationaux révèle son classement 2019, dans lequel on trouve quatre sites parisiens au sein du top 10.

L'Arc de Triomphe a enregistré 1 606 711 visites selon le Centre des monuments nationaux en 2019 (illustration : 14 juillet 2019).
L'Arc de Triomphe a enregistré 1 606 711 visites selon le Centre des monuments nationaux en 2019 (illustration : 14 juillet 2019). © LUDOVIC MARIN / AFP
Fermeture des Tours de la Cathédrale de Notre-Dame depuis l’incendie, bouclage de l’Arc de triomphe lors des nombreuses manifestations, grève des transports en décembre… C’est peu de le dire : les événements n’ont pas tous contribué à booster la fréquentation des monuments dans la capitale et en Île-de-France l’année dernière. La tête du classement publié mardi par le Centre des monuments nationaux (CMN) ne change en tout cas pas par rapport aux années précédentes, puisque l’Arc de Triomphe reste le site le plus visité. En 2019, la structure située place de l’Etoile a attiré 1 606 711 visites. Après l’abbaye du Mont-Saint-Michel, suivent deux autres monuments parisiens : la Sainte-Chapelle sur l’île de la Cité et le Panthéon, avec respectivement 1 375 609 et 875 671 visites. La Conciergerie, sixième du classement, a elle accueilli 455 913 visites.

La Sainte-Chapelle, plus grosse hausse de fréquentation parmi les sites parisiens

La Sainte-Chapelle « enregistre cette année encore la hausse de fréquentation la plus importante parmi les monuments parisiens avec une progression de 8,72 % par rapport à l’année précédente », détaille le bilan du CMN. A noter par ailleurs que si le centre – qui gère un réseau de 100 monuments – est « le premier opérateur public culturel et touristique », son classement ne prend pas en compte la tour Eiffel, établissement privé. Avec Notre-Dame, la Sacré Cœur ou encore le Louvre, la Dame de fer fait ceci dit pourtant bien partie – au sens large, en intégrant par exemple les musées et les lieux accessibles librement – des sites parisiens les plus fréquentés.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
patrimoine culture tourisme économie