Rachida Dati annonce sa candidature à la mairie de Paris en 2026

Rachida Dati, nouvelle ministre de la Culture et maire du VIIe arrondissement de la capitale, a annoncé mercredi sur RTL sa candidature à la mairie de Paris en 2026

"C'est dans trois ans. Bien sûr, je l'ai toujours dit", a-t-elle déclaré ce mercredi. Rachida Dati est candidate à la mairie de Paris. "Moi, je suis élue parisienne. Mon objectif, c'est Paris. Moi, j'ai une volonté, c'est de rassembler tous ceux qui veulent que ça change à Paris, je suis déterminée".

Rachida Dati, nouvelle ministre de la Culture et maire du VIIe arrondissement de la capitale, a présenté son ambition électorale sur RTL, au lendemain d'une conférence de presse du président de la République.

Le 14 janvier après sa nomination à la tête du ministère de la Culture, elle avait déjà déclaré qu'elle gardait les élections municipales en tête : "je reste maire du VIIe arrondissement. Je siège au Conseil de Paris. Pour moi, Paris c’est un parfum, une idée, un écrin patrimonial, d’innovation, de liberté (… ) J'ai reçu énormément de soutiens d'élus parisiens car notre combat commun, c'est de gagner Paris en 2026", avait-elle expliqué.

Ce n'est pas la première fois que Rachida Dati est en course pour la mairie de Paris. Aux municipales de 2020, Rachida Dati était tête de liste des Républicains. Les listes LR avaient fini en deuxième position au second tour, derrière celles d'Anne Hidalgo. Elle est aujourd'hui présidente du principal groupe d'opposition au Conseil de Paris, Changer Paris. Après son exclusion des Républicains le 11 janvier, annoncée dans la foulée de sa nomination à la Culture, le groupe LR et apparentés du Conseil de Paris doit décider dans les prochains jours le maintien ou non de Mme Dati à sa tête.

Pour une élection au suffrage universel direct à Paris

Rachida Dati a soutenu l'annonce par Emmanuel Macron d'une réforme de la loi organisant l'élection des maires à Paris, Lyon et Marseille, afin qu'ils soient choisis au suffrage universel direct. En vertu de la loi PLM du 31 décembre 1982, les élections municipales dans ces trois villes se déroulent par arrondissements ou par secteurs, et non pas à l'échelle de la ville. Et ce sont ensuite les conseillers municipaux élus dans chaque secteur qui élisent le maire lors du premier conseil municipal à la mairie centrale.

Qualifiant le système actuel d'"anomalie antidémocratique", elle a jugé qu'il n'y avait "pas de raison pour que les Parisiens ne choisissent pas leur maire". Emmanuel Macron avait assuré mardi soir n'avoir "pas parlé de Paris" avec Rachida Dati, alors que des informations dans la presse avaient fait état d'un accord électoral avec le chef de l'Etat en vue des élections municipales de 2026, peu après sa nomination. L'intéressée avait démenti cela le week-end dernier, puis le député parisien Sylvain Maillard (Renaissance) avait lui aussi contesté tout "deal" avec elle.