• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Le rappeur Nick Conrad condamné à 5 000 euros d’amende avec sursis pour son clip « Pendez les Blancs »

Le rappeur Nick Conrad a été condamné mardi 19 mars à 5 000 euros d'amende avec sursis pour provocation au crime. / © Philippe Lopez / AFP
Le rappeur Nick Conrad a été condamné mardi 19 mars à 5 000 euros d'amende avec sursis pour provocation au crime. / © Philippe Lopez / AFP

L’artiste a été condamné à 5.000 euros d’amende avec sursis pour « provocation au crime » suite à la diffusion en septembre 2018 d’un clip sur YouTube.

Par Mathilde Brugnière avec AFP

Le verdict est tombé mardi à Paris pour le rappeur Nick Conrad : 5.000 euros d'amende avec sursis. Ce n'est pas ce qu'espérait l'artiste proclamé de 35 ans, qui a toujours défendu une oeuvre fictionnelle et revendicative.

L'histoire commence en septembre 2018, lorsque Nick Conrad diffuse sur YouTube un clip intitulé "Pendez les Blancs". Aujourd'hui supprimée de la plateforme, la vidéo montrait notamment le rappeur enfonçant un revolver dans la bouche d'un homme blanc. "Je rentre dans les crèches, je tue des bébés blancs (...), pendez leurs parents, écartez-les pour passer le temps", pouvait-on entendre dans le clip.
Si Nick Conrad avait réfuté lors de l'audience du 9 janvier dernier le caractère raciste du clip, et défendu des références à des films comme "American History X", le tribunal correctionnel de Paris n'a pas perçu la distinction entre imaginaire et réel. "Les termes de la chanson, accompagnés d'images violentes et brutales, incitent directement l'internaute à commettre des atteintes à la vie sur les personnes de couleur blanche", ont considéré les juges, ajoutant que "la liberté de création artistique n'est pas absolue".

Le rappeur a également été condamné à verser 1.000 euros de dommages et intérêts à Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme (Licra) ainsi qu'à l'Alliance générale contre le racisme et pour le respect de l'identité française et chrétienne (Agrif), deux associations qui s'étaient constituées parties civiles.

Un verdict qui n'a pas satisfait certaines figures politiques, notamment Nicolas Dupont-Aignan qui s'est exprimé sur Twitter.
Celui qui a perdu son emploi de réceptionniste dans un palace suite à l'affaire a déclaré qu'il allait faire appel de la décision. En attendant, Nick Conrad semble avoir continué sa carrière de rappeur : il a annoncé sur Twitter qu'un nouveau clip sortirait mercredi.

Sur le même sujet

toute l'actu musique

Procès tentative attentat près de Notre-Dame de Paris

Les + Lus