Référendum pour ou contre les SUV : "Dimanche, je voterai non" à la hausse des tarifs de stationnement des SUV

Des trois villes qui envisagent de faire payer le stationnement plus cher au véhicule les plus lourds, seule Paris organise un référendum pour consulter ses habitants. Ce dimanche 4 février, les Parisiens sont appelés à voter "pour" ou "contre" un tarif spécifique pour les SUV. Les "contre" dénoncent cette mesure.

Selon un sondage OpinionWay, 61 % des Parisiens sont favorables à un stationnement plus cher pour les SUV. Alors qui sont les 40 % qui ne souhaitent pas voir augmenter le prix des places de parking des SUV ? 

Sans surprise, les associations d'automobilistes fustigent l'initiative. Yves Carra attend les résultats du vote de dimanche et, malgré ces prévisions, il est plutôt confiant.

"Je voterai non"

Le porte-parole de Mobilité Club France, association de défense des automobilistes, a bien voulu répondre au micro de Bertrand Lambert pour le magazine Parigo, et partager le regard qu'il porte sur cette votation. "C'est une bonne idée de faire voter les Parisiens, il aurait même fallu faire voter tous les Franciliens, ceux qui utilisent leur voiture dans Paris viennent majoritairement de l'extérieur de la capitale" précise-t-il.

Toutes les études ont montré que les particuliers circulent tout seuls en ville, pour des déplacements de 3,5 km en moyenne. Pour Yves Carra, "il faut faire attention à ses libertés, et il ne faut pas oublier qu'on a besoin de ces voitures pas seulement en ville, on s'en sert pour les enfants, pour partir en vacances, pour faire du sport." Et si les voitures ont pris du volume, c'est selon lui "au bénéfice de la sécurité routière". Yves Carra est d'accord pour dire que les véhicules ne doivent pas devenir plus volumineux, mais "évidemment, dimanche prochain, je voterai non".

"Plus ou moins de SUV, la question est terriblement amateur" car le sigle est une "appellation marketing" qui "ne veut rien dire", poursuit-il. Selon lui, "les SUV compacts n'entreront pas dans la taxation", contrairement aux berlines familiales et aux break.

"Un SUV moderne neuf ne pollue pas plus qu'un diesel"

Également contre la hausse de la tarification des SUV, l'association "40 millions d'automobilistes" qui dénonce l'accusation de pollution. "Un SUV moderne neuf" ne "pollue pas plus, voire même moins, qu'un petit véhicule diesel d'avant 2011", souligne-t-elle. Pierre Chasseray, son délégué général souligne que "seules les personnes qui ne sont pas concernées par ces mesures votent. (...) Anne Hidalgo pense seulement à séduire son électorat".

Les opposants à cette hausse du prix du stationnement pour les véhicules encombrants ne se trouvent pas que du côté des particuliers. Les professionnels font aussi entendre leur voie.

Une exonération pour tous les professionnels

Dans un communiqué de presse daté du 25 janvier 2024, la Confédération des petites et moyennes entreprises de Paris Île-de-France (CPME) a appelé à voter "contre". Elle demande même de "tout mettre en œuvre pour faciliter la circulation et le stationnement dans Paris de tous les professionnels".

Son président Bernard Cohen-Hadad estime ce triplement du prix de stationnement injuste : "les exonérations prévues ne concernent que les professionnels déjà éligibles au tarif professionnel." Il réclame que soient exempts tous les professionnels de commerce et de service.

Les habitants de Lyon et Bordeaux, eux, ne seront pas consultés. Pas de votation citoyenne prévue dans ces deux agglomérations qui envisagent, elles aussi, de frapper les conducteurs de SUV au porte-monnaie.

► A la veille de la votation, retrouvez l'émission Parigo consacrée à la place des SUV en ville. Rendez-vous ce samedi à 12 heures 35 sur France 3 Paris Île-de-France, ou en replay sur France.tv/idf