Roland-Garros - Le court central Philippe-Chatrier en pleine renaissance

Le court central Philippe-Chatrier de Roland-Garros doit être livré en mars 2019. / © PHOTOPQR/LE PARISIEN/MAXPPP
Le court central Philippe-Chatrier de Roland-Garros doit être livré en mars 2019. / © PHOTOPQR/LE PARISIEN/MAXPPP

À Roland-Garros, le court central est en plein chantier. Détruit à 80%, il doit être livré avant le prochain tournoi, qui débute le 26 mai 2019.

Par Marc Taubert

Plus qu'une rénovation, c'est une reconstruction. L'ancien court central n'est plus. 80% de l'édifice a été détruit après l'édition 2018 du tournoi de Roland-Garros. En moins d'un an, il faut désormais en reconstruire un de toute pièce.
Seuls le court, les fondations et quelques tribunes ont été gardés. Pour tenir le calendrier très resserré, des éléments préfabriqués ont été commandés. Les gradins sont par exemple composés de 1.120 modules construits à Reims.Des équipes d'ouvriers (jusqu'à 1.000 personnes) travaillent ainsi 24h/24. Le jour, ils coulent le béton tandis qu'ils posent des poutres métalliques la nuit. Des activités qui engendrent beaucoup de bruit. Pour gérer le problème, des boîtiers d'écoute ont été installés. Et c'est promis, si les sons dépassent les 85 dB, le chantier sera arrêté.

Après cette phase des travaux et le tournoi 2019, un toit rétractable sera installé pour permettre de maintenir la compétition en cas de pluie.

Sur le même sujet

Recherche : dans les laboratoires, le blues des chercheurs français

Les + Lus