Pour ses 50 ans, le PSG s'offre une victoire et accède aux demi-finales de Ligue des Champions

Le Paris Saint-Germain, mené 1-0 par l'Atalanta pendant l'essentiel de la rencontre, a été délivré en toute fin de match avec deux buts de Marquinhos et Choupo-Moting marqués en moins de 2 minutes.

Les joueurs Choupo-Moting et Neymar célèbrent leur victoire face à l'Atalanta ce mercredi 12 août.
Les joueurs Choupo-Moting et Neymar célèbrent leur victoire face à l'Atalanta ce mercredi 12 août. © David Ramos / POOL / AFP
Un match gagné grâce à "une grande mentalité". "C'est mérité, on a forcé la chance. C'est normal dans le foot que cela se passe comme ça dans un match décisif", selon les mots de Thomas Tuchel, l'entraîneur du club après ce match d'une grande intensité.

Car jusqu'à la 90e minute, le sort du PSG paraissait scellé, malgré un jeu poussif, et beaucoup d'occasions non-concrétisées. C'est un premier but de Marquinhos à la 90e minute, sur un centre-tir de Neymar, va rassurer les fans. 149 secondes plus tard, une passe parfaite de Mbappé pour Choupo-Moting (le héros du soir qui marque son premier but dans la compétition), permet de qualifier le club parisien face à l'Atalanta, en demi-finale de Ligue des Champions.

Les deux meilleurs joueurs du monde auront été décisifs dans ce match épique. Pas encore totalement remis de sa blessure, Tuchel entendait faire jouer Mbappé "plus ou moins trente minutes" au maximum. L'heure de jeu a précipité son entrée en jeu. Directement placé sur l'aile gauche, son peps a amené du dynamisme et des occasions de but. "Son entrée a donné une énergie au PSG qui était en train de perdre le match, cela a été fondamental de par ce qu'il a apporté", a constaté, amer, Gian Piero Gasperini, l'entraîneur de l'Atalanta Bergame.

50e bougie

Une victoire alors que le club parisien fêtait ses 50 ans et qui vient mettre un coup d'arrêt à la malédiction des "remontadas" depuis le cauchemar de Barcelone en 2017. Un moment historique aussi pour le club qui était absent du dernier carré de la C1 depuis 1995.

Les investissements faramineux ont donc été récompensés : recrutement de plusieurs entraîneurs en vogue et l'achat des deux meilleurs futurs joueurs du monde pour plus de 400 millions d'euros : Neymar et Kylian Mbappé. En deux passes magiques, les deux stars ont fait passer le cap tant attendu depuis sept ans.
durée de la vidéo: 02 min 20
Victoire du PSG : l'analyse de Jean-Philippe Lemaire ©France 3 Paris Ile-de-France

Retour de Di Maria, Navas blessé

Deux bonnes nouvelles peuvent réjouir les Parisiens : la bonne santé de Kylian Mbappé qui pourrait redevenir titulaire et le retour d'Angel Di Maria qui ne sera plus suspendu.

"Jouer avec ou sans Kylian, cela fait une grande différence, c'est clair. Idem pour Marco (Verratti) ou Angel (Di Maria). Maintenant, on a six jours pour que 'Kyky' améliore ses capacités, et que Di Maria revienne", a souligné Thomas Tuchel.

Seule ombre au tableau, la blessure de Keylor Navas, le gardien aux trois Ligue des Champions, et le probable forfait de Marco Verratti, toujours blessé au mollet.

La demi-finale aura lieu mardi prochain à 21h face à Leipzig ou l'Atlético de Madrid. La finale de la compétition aura quant à elle lieu le dimanche 23 août.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
ligue des champions football sport psg