"Squid Game" : une boutique éphémère dédiée à la série de Netflix provoque des tensions à Paris

Pour faire la promotion de sa série "Squid Game", la plateforme de streaming a ouvert ce week-end un pop up store, le "Squid Game Café". L’événement a suscité une forte affluence, provoquant une file d'attente interminable dans une petite rue parisienne, des tensions et même une bagarre.

Jouer avec l’engouement des fans peut parfois mal tourner. A l'occasion de la sortie récente de sa série événement Squid Game, Netflix avait prévu l’ouverture d’un pop-up store dédié dans la capitale ce week-end. La salle de jeu en question a ainsi accueilli du public samedi et dimanche de 11h à 19h, au niveau du 12 de la rue d’Alexandrie, dans le IIe arrondissement.

Le concept du lieu : proposer aux fans des défis basés sur l'univers et les décors de la série, en présence de faux gardes masqués. Le scénario de la série dramatique créée par le Coréen Hwang Dong-hyeok se base sur des jeux de survie violents inspirés de l’enfance, comme "1, 2, 3 soleil".

Netflix a d’abord annoncé vendredi l’ouverture de la boutique parisienne en postant une mystérieuse photo, en évoquant les dates des 2 et 3 octobre mais en cachant dans un premier temps l’adresse.

Un peu plus tard dans la journée, la plateforme de streaming a ensuite révélé la localisation ainsi que plusieurs visuels de la façade et de l’intérieur du "Squid Game Café". De quoi attirer un public important devant l’entrée du pop up store.

Huées et bagarre

L’événement a ainsi suscité une forte affluence, avec une grosse file d’attente : certains fans ont ainsi patienté de longues heures, sous la pluie. Certains n’ont pas pu accéder à l’intérieur des lieux avant la fermeture, entraînant forcément de la déception.

Queue interminable, huées... Dimanche, une bagarre a même éclaté : sur des vidéos diffusées sur Twitter (ici et ), on peut observer des individus en train de se frapper à coups de poing, en pleine rue. Le tout avant d’être maîtrisés par des agents de sécurité.

Sur d’autres images, on observe même l’arrivée d’un véhicule de police sur place. La boutique, elle, a fermé dimanche soir.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers culture