Station F, incubateur de start-up géant, ouvre ses portes dans la Halle Freyssinet

© Joël Saget/AFP Photos
© Joël Saget/AFP Photos

34 000 m2, la capacité d'accueillir plus d'un millier de start-up et 3000 postes de travail, la Halle Freyssinet, devenue "Station F" après travaux, s'est muée en un gigantesque incubateur de start-up, destiné à devenir la vitrine du savoir-faire français de haute technologie. Ouverture ce soir.

Par Christian Meyze

C'est un énorme projet, entièrement privé que le président de la République, Emmanuel Macron, inaugurera ce jeudi 29 juin. Voulu et entièrement financé par le fondateur du groupe de télécoms Free, Xavier Niel, Station F, a été pensé pour accueillir plus d'un millier de start-ups en un lieu unique.

Faire travailler en commun

L'idée de créer des incubateurs, très en vogue depuis quelques années (tous les grands pays sont dans la course), est finalement assez simple. Il s'agit de réunir, de rapprocher en un même lieu des entreprises ou plutôt des projets d'entreprises qui travaillent sur des idées appartenant toutes à l'univers de ce que l'on nomme "la nouvelle économie du numérique". Et de les amener à travailler pour partie en commun.
Les initiateurs de ces projets partent du principe que beaucoup des métiers concernés sont semblables ou proches, tout comme les préoccupations et problèmes rencontrés. Il s'agit donc de rassembler toutes ces convergences dans un même univers.

La première chose qu'offre l'incubateur est donc l'immobilier. Dans un incubateur, on vient louer des "postes de travail" équipés, le moins cher possible, c'est là que le soutien du ou des initiateurs, public ou privé ou les deux à la fois, est primordial. Mais un incubateur, c'est aussi la mise en commun, au delà des locaux, de matériel, d'outils comme des imprimantes 3D.


Accélérateur

A cette idée d'incubateur est venue s'ajouter  celle d'accélérateur. Très vite, certains acteurs du secteur de la nouvelle économie numérique ont compris tout l'intérêt qu'ils pouvaient  retirer de ces jeunes entreprises en devenir pour peu qu'elles réussissent à faire aboutir leurs projets. Alors certains ont mis à leur disposition du savoir-faire, technique ou administratif, de l'accompagnement dans la création d'entreprise ou dans le démarchage de clientèle, ou encore de l'argent. L'accélérateur, c'est ce "plus là", qu'apportent d'autres entreprises du secteur, déja sorties d'affaire et même parfois devenues géantes. Ca peut aussi être des partenaires publics.

A la Station F, tout ceci est présent. La plate-forme a convaincu de gros partenaires, des structures importantes : Facebook, Microsoft, Ubisoft ou Vente-privée mais aussi l'Inria et d'autres encore



Sur le même sujet

Procès 23 octobre

Les + Lus