• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Street art : vol d’une œuvre du peintre C215 à Paris, réalisée en hommage aux poilus, aux zouaves et aux tirailleurs

La boîte aux lettres peinte par C215, située dans le 7e arrondissement parisien, a été arrachée et volée. / © C215
La boîte aux lettres peinte par C215, située dans le 7e arrondissement parisien, a été arrachée et volée. / © C215

Une œuvre du peintre C215, réalisée sur une boîte aux lettres à Paris, a été dérobée dans la nuit de vendredi à samedi. Alors que La Poste a décidé de déposer plainte, l’artiste a lancé un appel sur les réseaux sociaux.

Par PDB

« Voler un objet mémoriel pour le soustraire de l'espace public me dégoûte ». Visiblement écœuré, l'artiste et pochoiriste C215 déplore ce samedi le vol de l’une de ses œuvres, jusqu’ici visible dans le 7e arrondissement de la capitale.

Une plainte de la part de La Poste

« Vous aimiez cette boîte aux lettres, peinte rue du bac pour La Poste dans le cadre de mon exposition caritative au musée de la Légion d'Honneur ?, a ainsi réagi le peintre sur Twitter. Regardez-la bien car vous ne la verrez plus... Une amie internaute m'a alerté sur sa disparition... Cette boîte a été volée cette nuit par des pillards. »

« Cette boîte aux lettres était un hommage aux poilus, aux zouaves et aux tirailleurs qui se sont battus pour la France il y a un siècle, pas un objet commercial, a aussi expliqué l’artiste, qui appelle sur les réseaux sociaux à dire « non à la prédation ».
L’œuvre en question avait été créée, comme C215 le précise, pour l’exposition caritative « Cent ans après » au musée de la Légion d’Honneur, censée lever des fonds pour les orphelins de l’armée.

La Poste, de son côté, a décidé de porter plainte, comme relayé sur le compte Twitter officiel du groupe.

« Si vous voyez cette boîte chez un galeriste, un collectionneur ou une salle des ventes, prenez une photo »

Sur place, il ne reste plus que le pied de la boîte, le reste ayant été apparemment dérobé. « Si vous voyez cette boîte chez un galeriste, un collectionneur ou une salle des ventes, prenez une photo et contactez-moi, a lancé par ailleurs C215 auprès des internautes. Cette boîte est un bien public, peinte bénévolement pour le plaisir de tous, qui a été volée par un pillard. C'est inadmissible. Faites circuler son image svp. »
Ce n’est malheureusement pas la première fois que l’artiste voit ses œuvres volées ou dégradées. En février dernier par exemple, des portraits de Simone Veil réalisés sur deux boîtes aux lettres de la mairie du 13e arrondissement avaient été recouverts de croix gammées. Le peintre avait tenu à vite restaurer son hommage.

 

Sur le même sujet

Quel avenir pour le fonds photographique Roger-Viollet?

Les + Lus