Cet article date de plus de 3 ans

Tigre abattu à Paris : le cirque porte plainte

Le cirque propriétaire d'une tigresse abattue à Paris vendredi a déposé plainte contre X en évoquant un acte de malveillance. La chaîne et le cadenas qui ferment la cage auraient été coupées. Placé en garde à vue, le propriétaire a été libéré. Nous l'avons rencontré.
Le corps du tigre abattu à Paris XVe évacué par les forces de sécurité.
Le corps du tigre abattu à Paris XVe évacué par les forces de sécurité. © THOMAS SAMSON / AFP
La direction du cirque a porté plainte contre X. Lenquête vise à établir s'il y a eu mise en danger de la vie d'autrui. Le propriétaire soupçonne un acte de malveillance. Une chaîne avec un cadenas auraient été coupés.

Le félin, une jeune tigresse âgée d'un an et demi s'est échappée vendredi vers 18 heures du cirque Bormann Moreno, installé en lisière de Paris, dans le XVe arrondissement.  Après la fuite de la tigresse, prénommée Mevy et qui avait été "élevée au biberon", le propriétaire s'est résolu à la poursuivre sur la voie publique avec l'arme que la loi l'oblige à détenir. L'utilisation d'un fusil hypodermique a été rapidement écartée, jugée trop risquée vu le délai d'action de cette méthode. Le félin a été abattu par son propriétaire quelques minutes après s'être échappé.

Le cirque, doté de neuf tigres, venait de s'installer et prévoyait d'ouvrir ses portes au public le 3 décembre.

Voir le reportage de Céline Cabral et Veit Blumlhuber
durée de la vidéo: 01 min 47
Tigresse abattue à Paris





Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers animaux sorties et loisirs