• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Tigresse tuée à Paris : un hommage au félin pour faire interdire les animaux dans les cirques

Happening en mémoire de la tigresse abattue à Paris organisé par l'association Paris Animaux Zoopolis sur le parvis du Trocadéro le 19 novembre 2018. / © I.Audin / France 3 Île-de-France
Happening en mémoire de la tigresse abattue à Paris organisé par l'association Paris Animaux Zoopolis sur le parvis du Trocadéro le 19 novembre 2018. / © I.Audin / France 3 Île-de-France

Il y a un an, Mévy, une tigresse échappée d'un cirque, avait dû être abattue à Paris. Un an plus tard l'association Paris Animaux Zoopolis organise un happening au Trocadéro pour lui rendre un hommage symbolique et demander une loi pour interdire les animaux sauvages dans les cirques.

Par France 3 Paris Île-de-France

Des ballons en forme de lettres au nom de la tigresse abattue, la silhouette du félin dessinée au sol et des pancartes pour exiger que les animaux sauvages ne soient plus retenus dans les cirques. L'association Paris Animaux Zoopolis a chois le parvis du Trocadéro à Paris pour organiser un happening ce lundi 19 novembre à partir de 12h30. Des dizaines de militants sont annoncés et plusieurs élus sont attendus, notamment les Députés Ledoux et Houbron, le Maire du 2e Jacques Boutault et la Conseillère de Paris Danielle Simonnet.
C'est la première étape d'une campagne de sensibilisation, d'autres rassemblement sont prévus un peu partout en France le 24 novembre.
 

La date n'a pas été choisie au hasard. Il y a un an, Mevy, une jeune tigresse, s'était échappée du cirque Bormann Moreno installé dan sle XVème arrondissement de Paris. Elle semait alors la panique dans les rues de la capitale. Son propriétaire avait été contraint de l'abattre, ce qui avait choqué l'opinion publique et de nombreux défenseurs de la cause animale.
 

Selon l'association "Dans les cirques, les animaux sont emprisonnés à vie ; à cela s’ajoute la violence du dressage. Les animaux souffrent de dépression chronique. Il existe un véritable consensus scientifique sur ce point. La Fédération des Vétérinaires d’Europe fait état d’une “impossibilité absolue (pour les cirques itinérants) de répondre à leurs besoins physiologiques, mentaux et sociaux (des animaux sauvages)” et “recommande donc à toutes les autorités compétentes européennes et nationales d'interdire l'utilisation de mammifères sauvages dans les cirques itinérants dans toute l'Europe”.


 

Bande-annonce : Derrière la vitrine des grands magasins

Les + Lus