• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Tourisme : Paris et sa région battent des records de fréquentation en 2018, mais la tendance est à la stagnation en 2019

50 millions de touristes ont visité la capitale et sa région en 2018. / © Ludovic MARIN / AFP
50 millions de touristes ont visité la capitale et sa région en 2018. / © Ludovic MARIN / AFP

50 millions de touristes ont été accueillis en 2018 par Paris et l’Île-de-France, un record de fréquentation. Cependant, le contexte social difficile des six derniers mois rend les prévisions moins optimistes pour l’année 2019.

Par SMl

En 2018, deux millions de touristes de plus qu’en 2017 ont visité Paris et sa région. Selon le comité régional du tourisme d’Île-de-France (CRT), c’est un nouveau record battu pour la capitale, qui a compté 50 millions de visiteurs l’année dernière.

D’après les estimations du CRT réalisées lors des six premiers mois 2019, l’activité touristique de cette année ne devrait pas être aussi florissante que l'année passée. 42% des professionnels du secteur interrogés estiment que leur activité en janvier 2019 est en baisse par rapport au début d’année 2018.
 

Une stagnation globale de la fréquentation touristique de la capitale au premier semestre 2019

Des résultats de fréquentations mitigés qui seraient dus aux mouvements sociaux, et notamment aux manifestations des gilets jaunes. Les taux d’occupation des chambres d’hôtel baissent de 1.3% à 9.2% au mois de janvier, et plus significativement encore juste après les jours suivant les manifestations.

C’est donc sans surprise au premier trimestre que la fréquentation hôtelière a été la plus touchée, avec une baisse de 4.8% de fréquentation des visiteurs étrangers, et de 3.4% des touristes français. "Nous souffrons de deux handicaps: les mouvements sociaux qui ont occupé le terrain touristique parisien pratiquement tous les samedis pendant des semaines, et aussi les effets du Brexit qui ont eu un impact sur tourisme britannique", a résumé ce mardi Valérie Pécresse, présidente de la région Île-de-France.
 

La Coupe du Monde féminine de football a permis un regain d'activité au deuxième trimestre

Rien d’alarmant toutefois concernant les prévisions à moyen terme. Seuls 4% des hôteliers anticipent une dégradation de leur activité au cours de l’année, prévision confortée par le regain d’activité constaté au deuxième trimestre, notamment favorisé par la Coupe du Monde féminine de football.

À noter que la fréquentation des touristes américains, japonais et indiens est en progression, respectivement de 14.1%, 4.5% et 1.5%. La baisse la plus forte a été enregistrée sur le marché russe, avec une diminution de 29.9% des réservations aériennes. Globalement, celles-ci ont néanmoins baissées de 6% par rapport à 2018.

"L'objectif est de maintenir les records de fréquentation des deux dernières années", affirme Eric Jeunemaitre, président du CRT à l'AFP. Après le repli de fréquentation au premier trimestre, Valérie Pécresse affirme que l'objectif est de "limiter la casse, et surtout de restabiliser le tourisme pour éviter un effet yoyo, on ne peut pas se permettre d'avoir un tourisme qui s'effondre d'une année sur l'autre."

A lire aussi

Sur le même sujet

Jacques Chirac au Salon de l'agriculture

Les + Lus