Retraites : le Medef Paris réclame à son tour le remboursement de leur participation aux transports

Le Medef Paris a adressé un courrier à la présidente d'Ile-de-France Mobilités, Valérie Pécresse, afin d'obtenir le remboursement de la part des entreprises dédiée aux transports. / © IP3 PRESS/MAXPPP
Le Medef Paris a adressé un courrier à la présidente d'Ile-de-France Mobilités, Valérie Pécresse, afin d'obtenir le remboursement de la part des entreprises dédiée aux transports. / © IP3 PRESS/MAXPPP

L'organisation patronale demande à Île-de-France Mobilités le remboursement de la part allouée aux transports, qui représente pour le mois de décembre plus de 400 millions d'euros.

Par Florie Castaingts

Après les usagers qui réclamaient le remboursement de leur pass Navigo pour le mois de décembre (et qui ont obtenu gain de cause), c'est au tour du Medef Paris de leur emboîter le pas. Un courrier a été adressé à la présidente d'Ile-de-France Mobilités, Valérie Pécresse, afin d'obtenir le remboursement de la part des entreprises dédiée aux transports. Il ne s'agit pas de la moitié du pass Navigo réglée par les employeurs mais d'une taxe que les entreprises versent directement à Ile-de-France Mobilités. 

"Il nous semble tout à normal que nous payons une part sur les transports. Mais cette cotisation doit se faire à la hauteur du service rendu. Or, pour le mois de décembre, il n'y a pas eu de service rendu à la hauteur de ce que les entreprises ont payé", affirme Marie-Sophie Claverie, Directrice Générale du Medef Paris.

Selon ses dernières estimations, la somme dépasse les 400 millions d'euros. Une somme conséquente due au taux élevé que doivent payer les entrepreneurs dans le département pour les transports : 2,95% de la masse salariée, soit la proportion la plus élevée de France.
 

"Je paye pour un service qui n'est pas optimal"

"Déjà aujourd'hui, les transports en commun hors grève ne fonctionnent pas bien et je paye pour un service qui n'est pas optimal. Les salariés sont épuisés en arrivant, et là, la grève ne fait qu'amplifier ce phénomène qui préexistait", déplore-t-elle.

Et d'ajouter : "Au même titre que les usagers ont obtenu le remboursement intégral de leur pass Navigo au mois de décembre, nous réclamons le remboursement intégral de la taxe que paye les entreprises."

Quant au mois de janvier, le Medef Paris attend la fin du mois pour dresser le bilan, même si selon l'organisation, 95% des dirigeants se déclarent tout de même satisfaits du taux de présence de leurs salariés, compte tenu des conditions de déplacement.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus