Passe Navigo : Valérie Pécresse promet que les pénalités versées par la RATP iront aux voyageurs

Alors que l'abonnement mensuel coûte désormais 84,10 euros, Valérie Pécresse souhaite que les pénalités que la RATP va devoir verser pour cause de service défaillant dans le métro et les bus soient reversées en compensation aux usagers.

Alors que les usagers des transports franciliens font face à de nombreuses perturbations au quotidien et que le passe Navigo augmente fortement en janvier, Valérie Pécresse a promis samedi 31 décembre que les pénalités versées par la RATP iront aux voyageurs. "Je sais que ces derniers mois, vous avez subi une dégradation brutale de la qualité de vos transports sur certaines lignes. Par manque de personnel d'abord, mais aussi à cause de nombreux mouvements sociaux", a déclaré dans ses vœux aux Franciliens la présidente d'Ile-de-France Mobilités (IDFM).

"J'ai convoqué la RATP et la SNCF le 13 janvier pour faire le point sur toutes les actions qu'elles ont mises en place et surtout pour qu'elles présentent leur plan de redressement de la qualité de service et leurs engagements, ligne par ligne, pour mettre fin le plus rapidement possible à tous ces dysfonctionnements", a indiqué Valérie Pécresse, qui est aussi présidente du conseil régional.

Ces dysfonctionnements vont engendrer "des pénalités exceptionnellement fortes qui seront payées par la RATP à Ile-de-France Mobilités", a expliqué l’élue. "Je pense qu'il serait juste que ces pénalités puissent vous être restituées à titre de dédommagement et nous en parlerons en janvier", a-t-elle promis.

Jean Castex promet de "faire mieux"

Les dédommagements en question s'ajouteront au dispositif déjà prévu sur les lignes dont la régularité est pendant plusieurs mois inférieure aux objectifs des contrats passés entre IDFM, la RATP et la SNCF, a précisé l'entourage de Valérie Pécresse.

Difficultés de recrutement, grèves, problèmes de maintenance du matériel… La RATP peine à faire circuler correctement ses bus et ses métros. Avec, pour conséquence, des temps d'attente parfois très longs et des véhicules bondés.

Jean Castex, le nouveau PDG de la RATP, a de son côté promis de "faire mieux". Dans une interview au Parisien fin novembre, l’ancien Premier ministre a notamment annoncé un effort sur la ligne B du RER, la plus irrégulière du réseau francilien. Jean Castex a affirmé que ses priorités "sont celles des usagers, c'est-à-dire toutes les lignes de bus et de métro qui sont impactées par le problème de sous-effectif et qui devraient voir leur qualité de service progresser dans les prochains mois".

Avec AFP.

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité