• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Uber annonce déployer ses vélos en free floating “Jump” au printemps 2019 à Paris

Des vélos en autopartage Jump à San Francisco (Etats-Unis). / © JUSTIN SULLIVAN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Des vélos en autopartage Jump à San Francisco (Etats-Unis). / © JUSTIN SULLIVAN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Le service de vélo Jump (racheté par Uber) en free floating va être lancé au printemps à Paris. L'entreprise a choisi la capitale française comme première ville d'implantation en Europe.

Par MT

Après Gobee.bike, Ofo ou Oribiky (ce service lancé en janvier 2019), c'est au tour d'Uber, via sa filiale Jump, de lancer son service de vélopartage à Paris et espère bien se faire une place face à Vélib' qui possède l'essentiel des parts de marché dans le secteur dans la capitale.
Son PDG, Ryan Rzepecki, a annoncé l'arrivée des vélos rouges au "printemps" prochain, selon un entretien accordé aux Echos.
Pour ne pas finir au cimetière des services de vélos en free floating comme nombre de ses concurrents, Jump prévoit plusieurs mesures. "Nos vélos, par exemple, seront tous à assistance électrique, ce qui n'est pas le cas des Vélib'. Et notre fonctionnement sans station, grâce au GPS intégré, donne plus de liberté dans les déplacements", affirme le dirigeant.
 

Comment lutter contre le vandalisme ?

Autre sujet de préoccupation : le vandalisme qui a provoqué de lourdes difficultés à certains acteurs du secteur. Pour y remédier, Jump proposera "un produit de très haute qualité" qui "suscitera plus de respect en retour de la part du public", espère Ryan Rzepecki. Il affirme aussi que les vélos seront équipés d'un cadenas souple qui permettra de l'attacher au mobilier urbain.
Jump pourra en tout compter sur l'appui d'Uber et de sa forte clientèle. Les vélos seront proposés sur la même application.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

A Paris, des habitants sont formés pour éradiquer la présence de rats

Les + Lus