Un accord met fin au premier conflit dans l'histoire de la chaîne d'alimentation Tang Frères

Un accord de fin de conflit a été signé mercredi 18 février entre la chaîne d'alimentation asiatique Tang Frères et ses salariés, en grève pour la première fois de son histoire, depuis vendredi 13 février pour des hausses de salaires

Pour la première fois de son histoire, Tang Frères a été touché par un mouvement social suivi par une vingtaine d'employés parmi les 420 salariés du groupe, principalement dans son entrepôt de Vitry-sur-Seine (Val-de-Marne), où se trouve également le siège de la société. Les grévistes réclamaient une reconnaissance de leur ancienneté, une augmentation générale des salaires de 3% et le respect de la réglementation du travail.

La direction s'est engagée à initier "deux cycles de négociation: un premier sur la durée du travail, à partir du 27 mars, et un deuxième sur les rencontres annuelles obligatoires à partir du 7 mai", indique la CGT, qui animait ce mouvement.
Le syndicat explique que "si la direction n'a pas fourni de chiffrages précis dans le protocole de fin de conflit, elle a pris la mesure du problème salarial en posant des bases jugées satisfaisantes pour les discussions futures. La direction a également pris un engagement très ferme pour des rattrapages sur
les bas salaires, qui devraient intervenir avant la première négociation du 27 mars".

De son côté, la direction, par la voix de son secrétaire général Christophe Polini, s'est félicitée que "la grève se soit terminée rapidement, sans trop de préjudices pour les salariés et l'entreprise".