Une bijouterie de luxe braquée près des Champs-Elysées

Ce samedi matin, des braqueurs s'en sont pris au magasin de joaillerie luxueuse sur l'avenue Montaigne. Personne n'a été bléssé. Une enquête est ouverte.

Une équipe de malfaiteurs équipée d'une arme longue, a braqué samedi à Paris la bijouterie Harry Winston située avenue Montaigne, à deux pas des Champs-Elysées, pour un butin inconnu à ce stade a appris l'AFP de sources policière et proche de l'enquête.

"Selon les premiers éléments, ils étaient trois et ont pris la fuite avec une moto et un scooteur", a précisé la source proche de l'enquête.

Un coup de feu tiré

"Un coup de feu a été tiré de l'extérieur de l'établissement" mais "aucun blessé n'est à déplorer", a-t-on ajouté. Il s'agirait d'un tir "de dissuasion". Les faits ont eu lieu vers 11H45. Les braqueurs "ont utilisé des motos pour commettre leur méfait et prendre la fuite", a détaillé la source policière, confirmant une information d'Actu17.

Une enquête a été ouverte et confiée à la brigade de répression du banditisme (BRB) de la police judiciaire parisienne. Le préjudice ne sera pas connu précisément "avant plusieurs jours" selon la source proche de l'enquête, mais pourrait se chiffrer à plusieurs millions d'euros si l'on considère les précédents braquages qui ont touché cet établissement de luxe.

La bijouterie déjà braquée plusieurs fois

La bijouterie Harry Winston de l'avenue Montaigne avait été la cible d'un double braquage en 2007 et 2008, lors desquels 900 bijoux avaient été dérobés, pour un préjudice établi par l'assureur du bijoutier à 78,9 millions d'euros, l'un des plus importants au monde dans ce type d'affaire.

La cour d'assises de Paris avait condamné en 2015 huit hommes à des peines allant de 9 mois de prison à 15 ans de réclusion criminelle.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité