Une exposition au Chêne Pointu avant qu'un nouveau quartier ne sorte de terre

durée de la vidéo : 00h02mn18s
Reportage de Floriane Olivier et Marie Chambrial ©France 3 Paris Île-de-France

Le quartier du Chêne Pointu à Clichy-sous-Bois est en pleine métamorphose. Il fait l'objet d'une vaste rénovation urbaine et avant que tout ne change, une exposition raconte l'histoire du quartier à travers les souvenirs de ses habitants.

C'est dans un quartier emblématique de Clichy-sous-Bois (93) que l'écrivain Éric Reinhardt a passé une partie de son enfance. Au début des années 70, il vivait dans une tour qui se dresse toujours au cœur du Chêne Pointu. "J'étais très heureux ici, j'ai de bons souvenirs. Rien n'a bougé, ce sont des quartiers qui ont été abandonnés à eux-mêmes et à leur propre dégradation alors on n'intervient pas. Toutes les bordures de trottoirs, le moindre arbre, les lampadaires, j'ai tout retrouvé à l'identique" décrit l'écrivain.

Pour pérenniser ces souvenirs bientôt chamboulés par une grande rénovation, des œuvres sont exposées dans les boutiques abandonnées du centre commercial du Chêne Pointu. Initié en 2019, le projet artistique intitulé "MéMOIres" rassemble le travail d'une dizaine d'artistes, photographes et vidéastes. Des photos d'architecture, des portraits d'habitants qui forment un témoignage de la vie de ce quartier.

Des modèles et des artistes made in Chêne Pointu

Phemina, photographe, a grandi au Chêne Pointu : "J'ai voulu avoir une démarche intimiste et reproduire un album photo avec les personnes que j'ai rencontrées".

Parmi les habitants photographiés, Christian, le pharmacien du coin. Comme beaucoup ici, il est fier de son quartier et de ceux qui y vivent : "Ce que je garde, c'est la solidarité, beaucoup de chaleur humaine et beaucoup de résilience parce qu'il en faut quand on habite ici".

Avec ce plan de rénovation, une page va se tourner pour le quartier aujourd'hui délabré mais à la forte valeur patrimoniale. Pour Éric Reinhardt, qui est aussi le directeur artistique du projet méMOIres : "Il subsiste cette beauté et c'était quand même assez important de témoigner de cette beauté et de cette grandeur".

L'exposition, gratuite, est visible jusqu'au 28 octobre.

L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Paris Ile-de-France
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité