VIDEO. Au pied du sapin ou dans les grands magasins... Quand les enfants parlent de Noël

"Rue des Archives" nous plonge dans la mémoire de l'audiovisuel. Cette semaine, coup de projecteur sur Noël, une fête tant familiale que commerciale. Paroles d'enfants recueillies au pied du sapin, et dans les grands magasins.

Chanceux, les petits Français ? Selon une étude CSA Research réalisée pour Cofidis, chaque foyer devrait dépenser 568 euros cette année pour Noël. Un budget en hausse de 35 euros sur un an, malgré l'inflation. À en croire ce sondage, le Père Noël serait donc particulièrement généreux, en 2022. Mais l'a-t-il été de tout temps ?

"On a toujours offert des cadeaux aux enfants", estime Alain Ingberg, président de l'Association des créateurs-fabricants de jouets français. "Même si, à une époque, on offrait une orange..."

Pour ce grand connaisseur du secteur, à chaque époque son jouet. Du Meccano à l'électronique, en passant par les jouets en bois du Jura.

Le Père Noël, une croyance bien ancrée chez les enfants

Une constante ressort des sondages et reportages télévisuels : la croyance au Père Noël. Selon une étude du cabinet Quantitude, effectuée auprès de 500 familles en 2022, 76% des enfants âgés de 2 à 10 ans croient en l'existence du célèbre personnage.

En 1963, les enfants interrogés par la Radiodiffusion-télévision française y croient ferme, eux aussi. Quant au moyen de transport de l'homme à la barbe blanche : "Il vient avec un traîneau", explique l'un d'entre eux. "Un hélicoptère", pour un autre. Autant de possibilités pour distribuer les cadeaux achetés "au Prisunic", selon cette petite fille.

durée de la vidéo : 00h00mn31s
Interviews d'enfants qui parlent du Père Noël. ©Ina / RTF / 1re chaîne, 6 décembre 1963

Du Père Noël aux influenceurs

Mais ces Pères Noël sont-ils toujours d'aussi bons vendeurs ? Omniprésents dans les grands magasins, dans les années 60 ou 70, on les croise aux rayons jouets et sur les trottoirs. "C'est un excellent vendeur de jouets", estime Alain Ingberg. Pour les fabricants, "c'est une très bonne image de marque".

Le célèbre personnage doit toutefois composer aujourd'hui avec la concurrence des réseaux sociaux. "Ils sont très importants. À mon époque, la publicité, c'était facile : la télévision. Aujourd'hui, les réseaux sociaux sont énormes", confie l'ancien patron de Meccano.

durée de la vidéo : 00h00mn32s
Ce reportage de l'ORTF s'intéresse au "métier" de Père Noël dans les grands magasins. ©Ina / ORTF / 2e chaîne, 23 décembre 1974

Les cadeaux d'occasion ont la cote aujourd'hui

Entre la poupée et le jeu de construction, le marché du jouet s'est transformé avec les années : apparition de l'électronique, tendance du "made in France", marché de l'occasion... Selon l'étude du cabinet Quantitude, plus d’un parent sur deux (55%) offrira ainsi cette année pour Noël au moins un jeu ou jouet de seconde main à son enfant. 

"La technologie, la technique évoluent. On applique au jouet des savoir-faire d'ingénieur... Ce que je regrette un peu."

Alain Ingberg, président de l'Association des créateurs-fabricants de jouets français

"Rue des Archives" - 16 décembre 2022

Au diapason des souhaits des enfants, l'industrie du jouet prend des couleurs : bleu, blanc, rouge. Avec 71 entreprises investies dans ce secteur, le jouet français représentait près de 15% de part de marché en France au premier semestre 2022, selon l'Association des créateurs-fabricants de jouets français. Des jouets dont les ventes à l'étranger ont également progressé.

? "Rue des Archives", c'est chaque vendredi, à 11h50, sur France 3 Paris Île-de-France. Retrouvez l'intégralité du numéro #12, consacré à Noël.

durée de la vidéo : 00h06mn26s
Aujourd’hui, 76 % des enfants de 2 à 10 ans croient au Père Noël. Cela a-t-il toujours été le cas ? Le Père Noël était-il aussi généreux dans les années 60 ? Retour en images d’archives sur cette fête familiale… et commerciale (de tout temps). Avec Alain Ingberg, président de l’Association des créateurs et fabricants de jouets français ©France 3 Paris Île-de-France
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité