VIDEO. Au Salon de l'Agriculture, cresson de fontaine et pain bio franciliens

durée de la vidéo : 00h07mn10s
VIDEO. Au Salon de l'Agriculture, cresson de fontaine et pain bio franciliens ©France 3 PIDF

Il n'y a pas que du béton en Ile-de-France. Dans notre région, 50% des terres sont agricoles. Un secteur important représenté au Salon de l'Agriculture. Direction l'Essonne aujourd'hui pour découvrir les produits cultivés tout près de chez vous.

Une agriculture maîtrisée, à bas coûts

Avec ses 22 moulins, l'Ile-de-France est la première région meunière du pays. En Essonne, à Guillerval, un agriculteur a décidé de tout produire lui-même, de la graine à la vente. Depuis novembre 2020, Jérôme Chenevière est à la fois céréalier, meunier et boulanger. Converti au bio, cet homme a décidé de tout maîtriser : "le fait de pouvoir transformer par nous-mêmes, sur place, en relocalisant totalement la production, a permis de créer des emplois et de mieux revaloriser notre prix de céréales".

Pour pétrir et vendre son pain, Jérôme Chenevière a embauché quatre salariés. Il a aussi construit juste à côté de ses terres un bâtiment pensé pour maîtriser sa facture énergétique. "On a l'avantage d'avoir un four à bois pour cuire nos pains. Le bois a augmenté d'à peu près une dizaine d'euros du stère soit à peu près 20 euros par semaine pour nous. De l'autre côté, on maîtrise aussi l'électricité par la production d'énergie sur le toit puisqu'on a des panneaux photovoltaïques qui nous permettent d'alimenter notre chambre froide, notre moulin, notre presse à huile" explique Jérôme Chenevière. Grâce à cette mise en place, le prix de son pain n'a pas bougé depuis qu'il a démarré cette activité. Entre 5,80 euros et 10 euros le kilo pour ses créations, en fonction des ingrédients. Cet agriculteur livre aussi des cantines et des épiceries dans la région. Et il n'est pas le seul puisqu'en Essonne, deux autres céréaliers ont fait le même choix, tout maîtriser, du blé au pain alléchant. 

L'or vert de l'Essonne

L'Ile-de-France est couverte par cinq IGP (indications géographiques protégées), elles sont parfois à cheval sur plusieurs régions, on y trouve par exemple les volailles de Houdan, le Brillat-Savarin ou encore les vins d'Ile-de-France. Il y a un autre produit qui aimerait rejoindre cette liste, c'est le cresson de Méréville. Olivier Baberot, président des cressiculteurs de l'Essonne nous présente les qualités de cette "plante emblématique d'Ile-de-France", un "cresson de fontaine" qui "pousse dans les vallées du sud-Essonne" et "se consomme essentiellement en soupe et en salade" . Les cressiculteurs viennent de déposer une marque collective "cresson de Méréville" pour accéder à une IGP et obtenir ainsi une reconnaissance du savoir-faire en plus des outils de communication pour faire connaître ce produit.  

Les équipes de France 3 Paris-Ile-de-France vous donnent rendez-vous au Salon de l'Agriculture tout au long de la semaine. Animaux, produits, concours retrouvez toute l'actualité du salon sur idf.france3.fr