VIDEO. Journée mondiale Alzheimer : des aidants plus reconnus et mieux accompagnés

C'est aujourd'hui la journée mondiale de la lutte contre la maladie d'Alzheimer. On compte 200 000 nouveaux cas cette année en France. Une maladie qui bouleverse souvent la cellule familiale car les proches doivent parfois prendre en charge des tâches fastidieuses.

Ils ont appris la nouvelle au printemps. 86 ans passés et voilà Michel Labreuil atteint de la maladie d'Alzheimer. Après 60 ans de mariage Lucette se prépare à devenir sa bouée de sauvetage : "Ça n'est pas encore important mais comme j'ai connu beaucoup de personnes à qui c'est arrivé, je sais que ça peut se dégrader et ça, ça me fait peur".

Les deux séances de kiné par semaine permettent heureusement de freiner la progression de la maladie mais les symptômes sont là, redéfinissant les rôles, à commencer par celui de Lucette. "C'est vraiment une femme battante, même si elle est très fatiguée, elle fait des efforts. Heureusement qu'elle est là, même si, quelques fois, c'est difficile" reconnaît son mari.

Protéger l'aidant pour mieux accompagner le malade

Le quotidien peut parfois virer au cauchemar. Il faut sans cesse frapper aux portes, se repérer dans le labyrinthe administratif. Un effort usant aussi bien pour le malade que pour celui ou celle qui l'accompagne.

Il faut aussi éviter le piège de la désociabilisation qui mine la vie des personnes aidantes. Selon Maryvonne Hohweiller de France Alzheimer Seine-et-Marne : "Les aidants partent souvent avant leur malade et c'est pour ça que cette association est si importante à mes yeux. Elle accompagne l'aidant et, du coup, le malade peut rester à domicile".

Chaque année, on dénombre 4 millions de nouveaux cas dans le monde, soutenus par un proche dont la place est essentielle.

Pour faire un don à la Fondation de la Recherche Médicale, rendez-vous sur frm.org ou envoyez "AGIR" au 92 300

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Paris Ile-de-France
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité