VIDEO. L'unique méga bassine d'Ile-de-France rebouchée

durée de la vidéo : 00h02mn12s
VIDEO. L'unique méga bassine d'Ile-de-France rebouchée ©France 3 PIDF

Alors que des manifestations se sont déroulées ce week-end contre les méga bassines à Sainte-Soline dans les Deux-Sèvres, en Ile-de-France aussi se pose la question de leur utilisation. Dans le Val-d'Oise, la seule méga bassine de la région va être détruite dans le village de Banthelu. Creusée sans permis d'aménagement, elle va être rebouchée sous demande de la préfecture.

Pour Jean Lyon, militant écologiste de l'association "Demain le Vexin", c'est une première victoire. Près d'un champ de Banthelu, la bassine est en train d'être démontée, la bâche a déjà été retirée. "On est en train d'effondrer les murs pour remettre le terrain en état tel qu'il était et qu'il n'aurait jamais dû cesser d'être". La préfecture a ordonné la destruction de ces monticules de terre de 125 mètres de long et 50 mètres de large, destinés à devenir une réserve d'eau. 

En hiver la bassine absorbe la nappe phréatique pour irriguer les champs alentour l'été. Selon Jean Lyon, "cette bassine est construite en partie sur un terrain inconstructible donc elle n'aurait jamais dû avoir lieu. On a juste demandé l'application de la loi en vigueur". 

Méga-bassine ou nouveau modèle agricole ? 

Dans la commune de Banthelu, l'affaire divise. D'un côté, quelques habitants et militants dénoncent l'accaparement des ressources en eau par un seul agriculteur. De l'autre, le propriétaire des terres, Olivier Hue, défend le projet de son neveu. Il avait obtenu un accord et des subventions de la part des pouvoirs publics. "Avec le dérèglement climatique que nous subissons, on peut avoir aujourd'hui de grandes périodes de sécheresse. C'est-à-dire que vous plantez vos cultures légumières à la sortie de l'hiver et c'est récolté au mois d'août. Si pendant cette période là, il n'y a pas d'eau, vous n'avez rien." résume l'agriculteur. 

Une explication insuffisante pour le militant écologiste : "on a toujours fait de l'agriculture dans le Val-d'Oise sans bassine, on doit pouvoir continuer et en ces temps de sécheresse, au lieu de faire des bassines pour maintenir une agriculture traditionnelle, il faut réfléchir à une nouvelle agriculture qui est liée au changement climatique". 

Comment concilier agriculture et environnement ? La question est devenu capitale dans le Vexin et les territoires avec de faibles réserves d'eau. 

Retrouvez tous nos reportages sur idf.france3.fr