VIDEO. "Le Champ-de-Mars s'est transformé en champ de ruines" : courses, concerts, manifestations, les riverains disent stop !

durée de la vidéo : 00h01mn58s
VIDEO. "Le Champ-de-Mars s'est transformé en champ de ruines" : courses, concerts, manifestations, les riverains disent stop ! ©France 3 PIDF

Concerts, rencontres sportives, le Champ-de-Mars accueille de nombreux évènements tout au long de l'année. Beaucoup trop selon les habitants du quartier qui dénoncent les nuisances

Au pied de la Tour Eiffel, la vue est imprenable mais depuis le début du mois, pour en profiter, il faut zigzaguer entre les barrières et engins de chantier.

Le Champ-de-Mars se prépare à accueillir le Jumping de Paris, une compétition équestre, au grand dam des riverains et des promeneurs de chiens:  "on n'a pas beaucoup d'endroits à paris pour les promener donc on se retrouve souvent ici effectivement et les trois-quart du Champ-de-Mars sont fermés au public. C'est vrai que ça arrive quand même assez souvent dans l'année" se plaint une maîtresse qui emmène régulièrement son chien sur la place. "C'est un petit peu rageant de savoir que tout ça est occupé par une manifestation qui va durer quatre jours maximum" renchérit un promeneur. 

Des riverains qui voudraient avoir le champ libre

Trois jours d'événement mais un mois de travaux, plus de la moitié du parc sera inaccessible jusqu'en juillet et les transports publics seront aussi impactés. Pour Jean d'Izarny-Gargas, président de l'association des Amis du Champ-de-Mars : "le principal problème qu'il y a eu, notamment avec le Jumping, c'est la fermeture à la circulation, aux bus et aux voitures, la fermeture de la circulation au centre du Champ-de-Mars qui permet de passer du 7e au 15e".

Selon les associations de riverains, la pelouse serait occupée plus de 200 jours par an par des évènements. Pour le maire du 15e arrondissement limitrophe, Philippe Goujon, l'exceptionnel est devenu bien trop récurrent : "le Champ-de-Mars s'est transformé en champ de ruines, en champ de foire, en champ de courses, en cour des miracles en fonction de la délinquance qui y règne alors que, bien sûr, les riverains, à juste titre, veulent retrouver la quiété, la tranquillité publique".

Les riverains ne devraient pas retourner cette fameuse quiétude rapidement. En plus du Jumping la semaine prochaine, un grand concert se tiendra sur la pelouse avant de laisser place aux festivités du 14 juillet. 

Retrouvez tous vos reportages sur idf.france3.fr