Cet article date de plus de 7 ans

VIDÉO. Pendant deux jours, Air France teste l'enregistrement des bagages aux Invalides

Ce jeudi 31 juillet et vendredi 1 août, Air France va proposer à ses voyageurs dont le vol est prévu au départ de Roissy Charles de Gaulle d'enregistrer leurs bagages dans son bâtiment des Invalides à Paris. L'occasion de partir les mains libres à l'aéroport...
Officiellement, l'opération test d'Air France qui est prévue sur deux jours -les jeudi 31 juillet et vendredi 1er août- et qui propose à ses voyageurs d'enregistrer leurs bagages à Paris intramuros, dans le bâtiment historique des Invalides, permet de se présenter allégé à l'aéroport, avec des formalités ainsi réduites. Un côté pratique indéniable alors que ce week-end sera le plus important chassé-croisé des vacanciers de l'été. Officiellement donc, rien à voir avec l'annonce, il y a quelques heures, d'une grève des personnels au sol d'Air France samedi, à l'appel de plusieurs syndicats, pour protester contre la dégradation des conditions de travail. Un mouvement qui risque d'entraîner des retards, selon la direction.

Quoiqu'il en soit, selon le magazine Challenge, la compagnie aérienne a installé une dizaine de « comptoirs d’enregistrement éphémères » dans l’aérogare des Invalides. Les passagers peuvent se présenter dans le 7e arrondissement la veille de leur départ, peser et enregistrer leurs bagages gratuitement, et se présenter du coup nettement plus légers le lendemain à l’aéroport. Une opportunité qui leur permet aussi de choisir leur siège y compris si le vol décolle plus de 30 heures après l’enregistrement aux Invalides.

>> EN VIDÉO - Découvrez notre reportage sur place (journalistes : Bertrand Lambert et Jean-Yves Blanc) :

Reportage Air France enregistrement bagages
C'est par couriel qu'Air France a prévenu tous les passagers décollant de Roissy vendredi et samedi de ce nouveau service. Ils sont environ 140 000 voyageurs à être concernés. La compagnie aérienne espère voir « plusieurs milliers de personnes » se présenter à l’aérogare pendant ces deux jours d’essai selon le magazine économique. Si l'opération rencontre un vif succès, elle pourrait être reconduite lors des prochains grands départs.

Ce n'est pas la première fois que les voyageurs peuvent enregistrer en amont leur bagages, avant de se rendre à l'aéroport. Ainsi, dans les années 70 « on pouvait déposer ses bagages dans ce magnifique bâtiment public édifié en 1900, avant de se rendre en bus à Orly pour prendre directement son vol » rappelle Challenge. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
transports aériens aéroports de paris consommation