VIDEO. Rentrée scolaire : leur école est incendiée durant les émeutes, les élèves doivent faire leur rentrée dans un autre quartier

durée de la vidéo : 00h02mn09s
VIDEO. Rentrée scolaire : leur école est incendiée durant les émeutes, les élèves doivent faire leur rentrée ailleurs - reportage de Frédérique Hovasse, Méryl Loisel et Simon Martin ©France 3 PIDF

12 millions d'élèves reprennent le chemin de l'école et pour certains, le trajet change. À La Verrière, dans les Yvelines, l'école du Bois de l'Etang a été incendiée pendant les émeutes. Les élèves sont donc accueillis dans un autre établissement.

Comme les grands, les 173 élèves de primaire de Bois l'Etang vont aller en classe en bus. Ils changent d'école et vont désormais suivre les cours en dehors du quartier. Pour les y amener, des navettes gratuites ont été mises en place. Elles font le trajet trois fois par jour.

C'est une école régionale du premier degré à dix minutes de bus qui accueille les petits nouveaux. Les parents et les enfants sont plutôt rassurés. "On a eu peur parce qu'on pensait que nos enfants allaient être dans deux écoles différentes donc on s'est demandé comment on allait faire. Mais finalement ils ont plus d'espace et on a un chef cuisinier", se réjouit la mère d'une élève.

Une école brûlée pendant les émeutes

Le 28 juin dernier, une bande d'individus cagoulés avait mis le feu aux écoles primaire et maternelle du Bois de l'Etang lors des émeutes. La mairie a donc dû trouver une solution : "Ça a été le branle-bas de combat, toute l'équipe municipale était sur le qui-vive tout l'été. Il a fallu aménager trois salles de classe dans une école maternelle et sept salles de classe dans cette école régionale de premier degré. Il a aussi fallu beaucoup communiquer, on a fait des journées portes ouvertes avant les vacances", résume Nicolas Dainville, le maire de La Verrière.

Dans la nouvelle école, la salle informatique et la bibliothèque ont été transformées pour y faire cours : "Cet établissement est conçu pour plus de 400 élèves mais on en a actuellement que 150 et il y a des espaces qui avaient été dédiés à d'autres associations", explique Pascal Duee, le chef de l'établissement. Un dispositif prévu pour trois ans en attendant que l'école d'origine soit reconstruite.

Retrouvez toute l'actualité de votre région sur idf.france3.fr

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité