Quartiers défavorisés : une vingtaine de villes bientôt labellisées « cités éducatives » en Île-de-France

Corbeil-Essonnes, La Courneuve, Clichy-sous-Bois… Une vingtaine de communes franciliennes ont été retenues par le gouvernement dans la liste des futures « cités éducatives » : un dispositif censé améliorer la réussite à l'école dans les quartiers défavorisés.
Tous les départements franciliens accueilleront prochainement des « cités éducatives » (illustration).
Tous les départements franciliens accueilleront prochainement des « cités éducatives » (illustration). © IP3 PRESS/MAXPPP
Le ministre de l’Éducation nationale Jean-Michel Blanquer et le ministre chargé de la Ville et du Logement Julien Denormandie ont fait le déplacement ce jeudi matin à Clichy-sous-Bois, en Seine-Saint-Denis, pour présenter la liste des villes prochainement labellisées « cités éducatives ». L’Île-de-France est particulièrement concernée : une vingtaine de communes dans la région ont en effet été retenues par le dispositif. La Courneuve en Seine-Saint-Denis, Villiers-le-Bel dans le Val-d'Oise, Trappes dans les Yvelines… Le label sera présent dans l’ensemble des départements de la région parisienne.

Les villes de Clichy-sous-Bois, La Courneuve et Villiers-le-Bel labellisées en intégralité

Certaines villes ont même été retenues dans leur intégralité, comme le révèle la liste :

100 millions sur trois ans, pour 80 quartiers en France

Le label « cités éducatives », tiré du rapport Borloo, aura pour objectif d’améliorer la réussite à l'école dans les zones défavorisées, avec une enveloppe de 34 millions d'euros de crédits par an, soit plus de 100 millions sur trois ans. L’idée est, entre autres, de favoriser la prise en charge extra-scolaire. Au niveau national, 80 quartiers sont concernés au total.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
éducation société social économie