Reprise du volley : " Le confinement nous a servi pour réfléchir aux projets de nos clubs respectifs"

Les clubs de volley comme ceux de nombreux autres sports rouvriront leurs portes ce mercredi. Une reprise d’activité que certaines structures préparent déjà depuis de longs mois. 

Les clubs de volley reprendront leur activité le 19 mi
Les clubs de volley reprendront leur activité le 19 mi © Philip FONG / AFP

Le 19 mai marque la fin d’une longue attente pour les clubs de sport collectif. Leur activité va pouvoir reprendre ce mercredi. Rouvrir leurs portes aux pratiquants mineurs et retrouver les bruits des ballons, la ferveur des enfants et le plaisir d'exercer ensemble leur passion. Voilà ce qu’attendaient sportifs amateurs et gérants des différents clubs de volley de la capitale. Pour Dhakouane Ennifar, président du Sporting Club Nord Parisien, cette reprise est un soulagement, mais avant tout le résultat d’un travail de longue haleine :  "Nous n’avons eu la confirmation de notre réouverture qu’hier auprès de la préfecture, mais nous sommes resté très proactif durant le confinement alors on est prêts"

 

Permettre aux gens de se dépenser et de s’adonner à leur passion pour montrer que le volley est bel et bien présent à Paris, c’est là tout l’enjeu de cette reprise.

Pierre Allemane, trésorier de l’Association Sportive Volley Paris

 

L’objectif de cette reprise, selon le président va être de compenser au maximum les pertes engendrées par la cessation d’activité due à la crise sanitaire.  "Même si nous avons tenté de maintenir le lien avec nos adhérents via de nombreuses réunions à distance, la période a été très compliquée à gérer", confie-t-il. Cet accompagnement incluant par exemple pour les jeunes, des conseils de remise en forme ou de nutrition. L’importance de la reprise d’une activité sportive pérenne est un facteur déterminant pour beaucoup de clubs.  "Permettre aux gens de se dépenser et de s’adonner à leur passion pour montrer que le volley est bel et bien présent à Paris, c’est là tout l’enjeu de cette reprise", note Pierre Allemane, trésorier de l’Association Sportive Volley Paris.

"Se servir du confinement pour approfondir le projet du club"

Si la période du confinement représente pour beaucoup de clubs un moment de sécheresse sportive, de nombreux dirigeants ont utilisé cette année d’arrêt pour réfléchir de façon approfondie à la direction à donner à leur structure. En ce sens, Dhakouane Ennifar a entrepris durant toute la durée du confinement une réflexion sur les objectifs sociétaux et sportifs de son club.  "On a réfléchi à construire une véritable communauté autour du club notamment grâce à un accompagnement de nos jeunes volleyeurs dès la rentrée" . Cet accompagnement prendra la forme de soutien scolaire organisé avant les entraînements de volley.  "Il est important pour notre club de faire en sorte que nos adhérents se sentent bien au sein de la structure", précise-t-il. 

L’idée pour les clubs est donc de refidéliser les adhérents à travers des initiatives diverses et variées. Ces initiatives ne concernent pas seulement l’aspect sociétal des clubs, mais aussi le volet sportif comme par exemple la signature d’un partenariat entre le Paris Volley, club professionnel et le Paris Amicale Camou Volley qui permettra aux jeunes joueurs de l’Amicale de s’entraîner sur certains créneaux dans les locaux du club professionnel.                      

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sport volley-ball