CARTE. Législatives 2022 en Seine-et-Marne : le RN en tête dans deux circonscriptions, découvrez les résultats du premier tour

A l’issue du premier tour des législatives, ce dimanche 12 juin 2022, la Nupes devance les autres partis dans 7 circonscriptions sur 11.

Près de 900 000 Seine-et-Marnais inscrits sur les listes électorales étaient appelés aux urnes ce dimanche, dans le cadre des législatives. On compte 11 circonscriptions dans le département.

Le RN en tête dans deux circonscriptions

C'est le seul département francilien où le Rassemblement national pourrait obtenir des députés. 

Le candidat Rassemblement National Aymeric Durox arrive en tête du premier tour, dans la 4e circonscription avec 30,73% des voix, devant la candidate Les Républicains Isabelle Périgault. Elle avait été investie par le parti de droite à la suite de Christian Jacob. Le député sortant avait annoncé ne pas vouloir se représenter, mais se placer simplement comme suppléant.

Le candidat de la Nouvelle union populaire économique et sociale (Nupes) Mathieu Garnier obtient 20,2% des suffrages. Il est éliminé de ce premier tour.

Une autre candidate RN arrive en tête dans la 6e circonscription de Seine-et-Marne : Béatrice Roullaud. Elle obtient 27% des voix devançant très légèrement la candidate LFI-Nupes, Valérie Delage.

Olivier Faure, le patron du PS en tête dans la 11ème circonscription

Olivier Faure arrive largement en tête du premier tour des législatives, dans la 11ème circonscription de Seine-et-Marne avec 46,75% des suffrages exprimés, selon les résultats partiels du ministère de l'Intérieur, ce dimanche 12 juin. Le premier secrétaire du Parti socialiste est candidat sous la bannière de la Nouvelle union populaire écologique et sociale (Nupes).

Il devance la candidate de la majorité présidentielle Charlyne Péculier (Ensemble). Elle recueille 22,16% des voix, selon les premiers résultats. La candidate du Rassemblement national Martine Demonchy est troisième (17,49%). 9 candidats et candidates étaient en lice dans cette circonscription. Dimanche 19 juin, c'est un duel entre la Nouvelle union populaire écologique et sociale et la majorité présidentielle qui se profile dans cette circonscription.

"Il y a une opportunité historique de ramener la gauche au pouvoir. Cela fait 25 ans qu'elle n'y a plus été. Il y a une possibilité d'avoir une majorité au second tour ! Je lance un appel aux plus jeunes d'entre nous : si nous l'emportons dans une majorité de circonscriptions, il y aura un autre gouvernement", a-t-il confié à nos équipes à l'issue des premiers résultats. 

Ballotage favorable pour Frédéric Valletoux, dans la 2ème circonscription

Frédéric Valletoux, candidat Horizons dans la 2ème circonscription est en ballotage favorable. Il cumule 27,8% des voix, devant la candidate la France Insoumise. Marie-Pierre Molina se classe en effet deuxième avec 23,0% des suffrages exprimés. 

Le maire de Fontainebleau depuis 2005 est déjà conseiller régional depuis 2010 et président de la Fédération hospitalière de France. L'ancien Premier ministre Edouard Philippe n'a pas hésité à faire le déplacement sur sa circonscription, le 24 mai dernier, pour le soutenir. Dans ce secteur, il faisait face à 8 autres prétendants et prétendantes à l'Assemblée Nationale. 

Le ministre du Commerce extérieur Franck Riester domine le 1er tour, dans la 5ème circonscription

29,3%, c'est le score obtenu au 1er tour par l'ancien maire de Coulommiers. Il est en lice pour un second mandat aux couleurs de la majorité présidentielle. En 2017, il avait fait face au Rassemblement National et avait déjà réussi à conserver son siège. Au second tour, il fera face au candidat du Rassemblement National François Lenormand (25,41% des voix).

Cédric Colin, le candidat de la Nouvelle union populaire économique et sociale recueille à l'issue de ce tour 23,18% des suffrages et se classe troisième. 

Comment sont répartis les sièges depuis 2017 ?

Il y a cinq ans, suite à l’élection d’Emmanuel Macron à la présidence de la République, les Seine-et-Marnais avaient élu :

  • 4 députés LREM
  • 4 députés LR
  • 1 député UDI
  • 1 députée MoDem
  • 1 député PS

A noter que depuis 2017, les équilibres entre les forces politiques ont évolué. Élu dans la 5e circonscription, Franck Riester (désormais président du parti Agir) a été exclu du parti LR quelques mois après le scrutin en raison de son rapprochement avec le camp présidentiel. Patricia Lemoin, suppléante de Franck Riester, occupe le siège de ce dernier depuis sa nomination au gouvernement.

Dans la 3e circonscription, Jean-Louis Thiériot (LR), auparavant suppléant d'Yves Jégo (UDI), a remplacé ce dernier après sa démission en juillet 2018.

Enfin dans la 6e circonscription, le siège est vacant. Jean-François Parigi (LR) a en effet été élu président du conseil départemental de Seine-et-Marne en juillet 2021 (un mandat incompatible avec celui de député), et sa suppléante Bernadette Beauvais a de son côté souhaité conserver son mandat de maire d’Étrépilly. Le code électoral ne permet pas d’organiser des élections partielles moins d'un an avant l'expiration des pouvoirs de l'Assemblée nationale.

Au premier tour des législatives en 2017, le taux d’abstention avait atteint 54,97% dans le département.

L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Paris Ile-de-France
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité