Palais de justice de Melun : un avocat tire sur le bâtonnier et se suicide

Publié le Mis à jour le
Écrit par France 3 Paris IDF

Le bâtonnier de l'ordre des avocats de Melun, Henrique Vannier, a été victime d'un ou plusieurs coups de feu tirés par un autre avocat jeudi matin au palais de justice de Melun, en Seine-et-Marne [mis à jour 15h50, le pronostic vital "n'est plus engagé"].

Le bâtonnier de l'ordre des avocats de Melun, Henrique Vannier a été victime d'un ou plusieurs coups de feu tirés par un individu, un autre avocat, Joseph Scipilliti. Les faits se sont déroulés dans les locaux de l'ordre des avocats de Seine-et-Marne.

Le pronostic vital du bâtonnier "n'est plus engagé"

Le pronostic vital du bâtonnier blessé par un avocat "n'est plus engagé", a rapporté l'AFP, en début d'après-midi, citant le procureur-adjoint. Dans la matinée, des sources proches du dossier, rapportées par l'AFP, avaient indiqué que la victime était décédée des suites de ses blessures, annonce par la suite démentie de même source. La victime a été transférée à l'hôpital Henri-Mondor, à Créteil.

VOIR les images du palais de justice de Melun (F. Benbekaï/P. Aliès)
Une fusillade au palais de justice de Melun

L'auteur des coups de feu s'est suicidé

L'auteur des coups de feu a réussi à entrer dans l'enceinte du palais de justice muni de son arme, en contournant le portique de sécurité. Après avoir tiré sur sa victime, l'individu a retourné l'arme contre lui et mis fin à ses jours.

Le cabinet de la victime, joint par FrancetvInfo confirme qu'il y avait un contentieux entre le bâtonnier de Melun et Joseph Scipilliti, l'avocat qui serait bien l'auteur des tirs. "Une procédure disciplinaire était en cours, pour des cotisations et des charges non réglées" contre Joseph Scipilliti.

Christiane Taubira exprime son "effroi"

Dans un communiqué, la garde des Sceaux Christiane Taubira exprime son "effroi" après "la terrible agression dont a été victime le bâtonnier de l'Ordre des avocats de Melun". La ministre déclare qu'"il n'est pas concevable que nos juridictions et les maisons de l'ordre des avocats deviennent pour eux des lieux dangereux".

► VOIR le reportage (S. Thomas/F. Benbekaï/P. Aliès)
Fusillade au tribunal de Melun : ce que l'on sait