Interruption du trafic à la gare de l'Est : "la reprise n'est pas garantie pour mercredi" au grand dam des voyageurs

Publié le
Écrit par Emmanuèle Bailly .

Plus aucun train ne circule gare de l'Est en raison d'un acte de malveillance à un poste d'aiguillage à Vaires-sur-Marne. Dans le hall, les voyageurs prennent leur mal en patience. Entre colère et philosophie.

"Tout est annulé, la journée est complétement galère, mais bon il faut relativiser", explique ce voyageur rencontré ce matin dans le hall de la gare de l'Est.

Ce trentenaire est moins serein. Il s'inquiète du prix élevé du billet qu'il devra racheter pour se rendre à Strasbourg. "J'avais réservé mon billet longtemps à l'avance, et même si je suis remboursé, celui que je vais devoir racheter dans l'immédiat sera sûrement bien plus élevé", déplore cet ingénieur chimiste à Strasbourg, qui a dû poser un après-midi de congé en raison de l'annulation de son train.

Depuis ce mardi matin, les TGV ainsi qu'une partie des TER et des trains de la ligne P du Transilien ne peuvent entrer ou sortir de la gare de l'Est. Le trafic devait reprendre à 10 heures mais il est finalement interrompu toute la journée. 

Dans le hall de la gare de l'Est, les voyageurs présents consultent dans le calme les panneaux d'affichage et écoutent les annonces des haut-parleurs. Parmi eux, Ayman Bouzidi, avocat d'affaires de 28 ans, devait prendre un train pour retourner au Luxembourg où il vit et travaille "après être venu voir [ses] parents en France. Je vais attendre encore une trentaine de minutes, j'espère avoir un train en Gare du Nord pour rentrer au Luxembourg", indique-t-il, s'inquiétant déjà pour son retour le lendemain.

Dans la queue qui s'allonge devant l'accueil de la gare, une touriste coréenne de 29 ans, fait part de son désespoir. En raison de l'annulation de son train pour Francfort, elle a peur de manquer son vol pour Séoul, qui décollera en début de soirée de l'aéroport allemand. "Je suis contrariée mais j'ai encore un espoir de l'avoir", confie-t-elle.

De son côté, Bouchra Ayguel, contrôleuse et cheffe de bord sur TER, souligne: "On n'a pas toutes les informations donc c'est difficile, mais on essaie d'être présent. On essaie de faire au mieux pour dire aux gens de reporter leurs voyages, et nous leur disons qu'ils peuvent se faire rembourser".

La reprise du trafic mercredi "n'est pas garantie"

"Nous avons mis en place une information voyageurs sur l'ensemble de nos sites, des gilets rouges" - des volontaires chargés d'orienter les voyageurs - "ont été déployés. Les voyageurs qui avaient une réservation ont été informés", a précisé Christophe Fanichet, PDG de SNCF Voyageurs. 

"On pensait que la matinée permettrait de résoudre le problème, ce n'est pas le cas. Malheureusement toute la journée au moins le trafic sera interrompu, j'invite toutes celles et tous ceux qui ont des voyages prévus demain de bien se tenir au courant, il y aura un point d'information précis (de la SNCF, NDLR) autour de 17H. Tout est fait pour une reprise dans les meilleurs délais, mais on est encore dans l'incertitude. On ne peut pas encore garantir la journée de demain", a prévenu le ministre des Transports Clément Beaune, qui s'est rendu à la gare ce matin. Des propos peut rassurant pour les usagers.

Ce mardi, les TGV Est ont été interrompus. Quelques TGV ont pu être déviés vers la Gare du Nord, toute proche de la gare de l'Est.

Le trafic des RER E, de la banche sud de la ligne P et des TER reliant Paris-Troyes-Mulhouse circulent pour leur part normalement, a précisé la SNCF.

La ligne P du Transilien est à l'arrêt sur les branches Paris-Meaux et Paris-Château-Thierry. Le trafic des RER E, de la banche sud de la ligne P et des TER reliant Paris-Troyes-Mulhouse circulent pour leur part normalement, a précisé la SNCF qui annonce un point d'information en fin de journée.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité