La Seine-et-Marne toujours en vigilance orange pour des crues

La Marne, toujours très haute, devrait poursuivre sa lente décrue. A la station de Condé-Sainte-Libiaire, son niveau devrait repasser sous les 1,80 mètres ce vendredi 12 février.

Une maison sous l'eau à Condé-Sainte-Libiaire (Seine-et-Marne) jeudi 10 février.
Une maison sous l'eau à Condé-Sainte-Libiaire (Seine-et-Marne) jeudi 10 février. © Martin BUREAU / AFP

Le soleil rayonne de nouveau, les pluies se sont arrêtées faisant le bonheur des riverains de la Marne. Le cours d'eau est toujours placé en vigilance orange dans sa partie avale, de Condé à Charenton.

La Seine-et-Marne fait partie des 38 départements placés en vigilance orange. Le département francilien l'est pour des crus et comme l'ensemble des autres départements en vigilance jaune pour Grand froid et neige-verglas.

Bonne nouvelle pour les Seine-et-Marnais, "une lente baisse des niveaux est amorcée depuis mercredi sur l'ensemble du tronçon", précise Vigiecrues.

Ainsi, "pour la station de Condé-Sainte-Libiaire, le maximum a été atteint le 8 février vers midi à 2.05 m. La lente baisse se poursuit à Condé-Sainte-Libiaire. Le niveau devrait repasser sous les 1.80m vendredi 12 après-midi", détaillent les experts du site qui précisent que les décrues se font "sur un rythme d'une dizaine de cm à la journée".

La décrue a débuté selon l'institut météorologique.
La décrue a débuté selon l'institut météorologique. © Vigicrues

Crues "notable pour la saison"

Ces crues, si elles sont saisonnières, sont "notable pour la saison", relève le site de l'institut.

Un phénomène qui s'explique par de fortes pluies observées depuis des semaines. "Cette accumulation de pluies a généré des crues, parfois marquées, sur un grand nombre de rivières du territoire", indique Vigicrues.

C'est à Esbly, près de Meaux, que d'importants débordements ont eu lieu et de nombreux habitants se sont retrouvés les pieds dans l'eau.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
crue de la seine environnement