Lognes : mort d’un premier policier du Coronavirus

© Thomas SAMSON / AFP
© Thomas SAMSON / AFP

Expert en techniques d’intervention, l’homme âgé de 54 ans était père de deux enfants. Hospitalisé à cause du virus, il a succombé quelques heures après son arrivé à l’hôpital.
 

Par Carlotta Ranieri

Après le décès d'un fonctionnaire de la préfecture de police de Paris le 26 mars, les forces de l'ordre déplorent la disparition d’un deuxième collègue des suites du Coronavirus. Les services de police de Lognes en Seine-et-Marne pleurent la perte d’un des leurs, Saïd M., 54 ans expert national en techniques d’interventions.
 

Hospitalisé jeudi soir dans le département, il a succombé quelques heures plus tard au COVID-19. Major exceptionnel, il devait être promu au plus haut échelon de son grade en qualité de responsable d'une unité locale de police (RULP).

Délégué national d’Alliance, Saïd M. était un « homme d’une très grande valeur », selon les mots de Fred Lagache, délégué général de son syndicat.

Ses fonctions de formateur ne l’exposaient pas au public. « Il est probable qu’il ait eu des échanges avec des collègues eux-mêmes mobilisés sur le terrain », craint Nicolas Pucheu, du syndicat Unsa Police. « C’est un scandale sanitaire que les policiers ne soient pas équipés de protections. Cela fait des semaines que nous le réclamons. C’est une hérésie », condamne t-il.

A ce jour au moins deux policiers seraient dans un état critique en réanimation en Ile-de-France. Des hommes mobilisés au sein de la Direction de l’ordre public et de la circulation.
 

Sur le même sujet

Les + Lus