A Meaux, le procureur requiert 8 ans de prison ferme pour les parents des petits voleurs

© Miguel Medina/AFP Photos
© Miguel Medina/AFP Photos

Le procureur de la République de Meaux , en Seine-et-Marne, a requis huit années de prison ferme contre le couple de Tziganes roumains qui "dressait" ses enfants à détrousser les touristes aux abords de Disneyland Paris.

Par Christian Meyze/AFP

"Ils n'engendrent pas des enfants, ils engendrent des machines à sous", souligne le procureur de la République de Meaux. "Les enfants sont éduqués, dressés pour voler et quand le produit de leur vol n'est pas suffisant, alors ils sont réprimandés, battus, insultés", poursuit-il citant des extraits de conversations téléphoniques captées par les enquêteurs.

Marian Tinca, 57 ans, et Maria Iamandita, 51 ans sont jugés depuis mardi 29 août, aux côtés de douze autres personnes pour leur participation présumée à un vaste réseau de pickpockets opérant en France, mais aussi dans d'autres pays d'Europe. Poursuivis pour vol ou complicité de vol en réunion, recel en bande organisé, blanchiment -et pour traite d'être humains par ascendant pour six d'entre eux-, ils encourent jusqu'à 20 ans d'emprisonnement.

Le procureur a requis de la même façon, huit ans de prison contre l'un des fils majeurs du couple, Vasile-Robert Lamandita, 30 ans, identifié comme le chef de "la brigade" constituée d'une trentaine d'enfants qui dépouillaient les touristes étrangers aux abords de Disneyland Paris et dans le métro parisien.
Le produit de ces vols est estimé à au moins un million d'euros sur la période allant de janvier 2014 à février 2016.

A lire aussi

Sur le même sujet

Interview du docteur Thomas Grégory

Près de chez vous

Les + Lus