Allocation d'autonomie : le département de Seine-Saint-Denis n'appliquera pas la loi immigration

Le département de Seine-Saint-Denis n'appliquera pas le durcissement des conditions de versement aux étrangers de l'allocation personnalisée d'autonomie (APA), prévu par la nouvelle loi immigration, a annoncé mercredi son président socialiste, Stéphane Troussel.

"Je mettrai tout en oeuvre pour que le Département soit un bouclier républicain face à la préférence nationale. Tous les habitants de Seine-Saint-Denis méritent la solidarité et l'humanité. D'où qu'ils viennent. Nous continuerons de verser l'APA aux étrangers en situation régulière", a déclaré sur X, le président du conseil départemental de ce territoire de banlieue parisienne qui compte une forte population issue de l'immigration.

La controversée loi sur l'immigration, adoptée mardi par le Parlement avec les voix du Rassemblement national, instaure un délai de cinq ans pour les étrangers non-européens en situation régulière qui ne travaillent pas, et de trente mois pour les autres, avant d'être éligibles à des prestations comme les allocations familiales ou l'allocation personnalisée d'autonomie (APA), une prestation versée aux personnes âgées.

Dans un mail interne adressé aux agents du département de Seine-Saint-Denis, Stéphane Troussel dénonce une "loi de peur, de haine et d'exclusion (...) qui trace une frontière en droit entre les Français et les étrangers en situation régulière". "C'est la raison pour laquelle le Département continuera à verser ses prestations aux mêmes conditions qu'aujourd'hui, à tous les habitants de Seine Saint-Denis, quelle que soit leur origine ou leur nationalité", a-t-il détaillé.

Même mesure à Paris 

Ce mercredi, la maire PS de Paris Anne Hidalgo a annoncé que la ville de Paris prendrait la même mesure. 

"Nous appliquerons les droits et les principes constitutionnels de notre pays. La Ville de Paris ne pratiquera pas la préférence nationale pour nos aînés en ce qui concerne l'allocation personnalisée d'autonomie", a-t-elle déclaré, jugeant la loi "honteuse."

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité