Bagnolet : marche blanche samedi 25 septembre en hommage à Ibrahima, 16 ans, tué aux Lilas

Le jeune garçon, passionné de football, avait été tué d’un coup de couteau lundi 20 septembre dans la commune des Lilas (Seine-Saint-Denis).

Lundi 20 septembre, le jeune Kandji el-Hadji – plus connu sous le nom d’Ibrahima –, 16 ans, se faisait mortellement poignarder aux Lilas (Seine-Saint-Denis) alors qu'il était accompagné de deux amis. Transporté à l’hôpital, il a succombé à ses blessures dans la nuit. Son décès a suscité une vive émotion. Dans ce contexte, et "à la demande de la famille" une marche blanche est organisée ce samedi 25 septembre en sa mémoire a annoncé la ville de Bagnolet – d’où est originaire le jeune garçon – sur Twitter.

 La ville précise également que "le cortège s’élancera à 11h du Centre social et culturel Anne-Frank, 61, rue Girardot" et que "toute personne souhaitant se recueillir est la bienvenue à cette marche blanche".

Suspect mis en examen et écroué

L'adolescent, lycéen au sein de l’établissement Jean-Jaurès de Montreuil, se destinait à une carrière de footballeur professionnel. Depuis la rentrée, il évoluait au sein du FC Monfermeil après trois ans passés sous les couleurs du Red Star FC. Le club de Saint-Ouen lui a également rendu hommage sur Twitter. 

Dans la foulée du drame, une enquête avait été ouverte. Jeudi soir, un adolescent de 16 ans, suspecté d'avoir poignardé à mort Ibrahima, a été mis en examen et écroué jeudi soir pour homicide volontaire, a annoncé le même jour le parquet de Bobigny. A ce stade des investigations, une rivalité territoriale entre les deux villes pourrait être à l'origine du déchainement de violence du suspect, selon une source proche de l'enquête. "Le fait qu'il soit de Bagnolet ça lui a porté préjudice", a confié à l'AFP un de ses amis, à la sortie de leur lycée situé à Montreuil. "Il y a toujours eu une rivalité entre Les Lilas et Bagnolet. Il y a des personnes assez bêtes pour frapper quelqu'un qui vient d'une autre ville, même s'il n'est pas dans les bagarres", a poursuivi l'adolescent de 16 ans.

Le nom d'Ibrahima s'ajoute ainsi à la (longue) liste d'adolescents qui ont trouvé la mort ces derniers mois en Île-de-France dans des affaires en lien avec les phénomènes de harcèlement en ligne ou d'affrontement entre bandes de jeunes rivales. En mai 2021, en l'espace d'une semaine, deux adolescents du Val-de-Marne, âgés de 17 ans avaient été poignardés, à la suite de différends. Alysha, collégienne de 14 ans victime de harcèlement, avait elle été retrouvée noyée dans le Val-d'Oise en mars. Plus récemment, un jeune homme de 19 ans est mort en juillet quelques jours après avoir été violemment frappé dans un contexte de rivalités entre bandes originaires de deux villes voisines de l'Essonne.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers hommage société