Les élus de Seine-Saint-Denis déversent 347 millions d'euros en faux billets devant l'Assemblée nationale

Dénoncer le manque de moyens alloués par l'Etat en Seine-Saint-Denis. Voilà l'objectif de la "performance" organisée par des élus du 93 devant l'Assemblée nationale ce mercredi 19 décembre. 

C'est avec des milliers de fausses coupures de 500 euros que les élus de la Seine-Saint-Denis ont tenté d'alerter le Gouvernement.
C'est avec des milliers de fausses coupures de 500 euros que les élus de la Seine-Saint-Denis ont tenté d'alerter le Gouvernement. © France 3 Paris Ile de France
Une action symbolique pour se faire entendre. Ce mercredi 19 décembre, un groupe d'élus de Seine-Saint-Denis a organisé un happening devant l'Assemblée nationale, en déversant 347 millions d'euros de fausses coupures sur les pavés. Soit une somme qui représenterait tout ce que l'Etat doit au conseil départemental du 93. 

"347 millions, c'est ce que le département et ses habitants paient à la place de l'Etat, pour le RSA, pour les personnes âgées, le handicap, l'accompagnement des mineurs non accompagnés. Cela suffit !" alerte Stéphane Troussel, président PS du conseil départemental. 
 
Les élus de Seine-Saint-Denis déversent des milliers de faux billets devant l'Assemblée nationale

Depuis des années, maires, conseillers départementaux, députés, etc, tentent de se faire entendre par le Gouvernement.

Samedi dernier, les maires des quatre communes de Stains, Bondy, l'Ile Saint-Denis et Saint-Denis ont même déposé plainte contre le Gouvernement pour rupture de l'égalité républicaine.
 






 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique finances économie solidarité société justice