L’ensemble des commerces fermés dès 13h en Seine-Saint-Denis pour Pâques, sauf les pharmacies

Le parvis de la basilique de Saint-Denis, en Seine-Saint-Denis, presque vide jeudi 2 avril, en plein confinement contre la propagation du Covid-19 (illustration). / © Ludovic MARIN / AFP
Le parvis de la basilique de Saint-Denis, en Seine-Saint-Denis, presque vide jeudi 2 avril, en plein confinement contre la propagation du Covid-19 (illustration). / © Ludovic MARIN / AFP

La préfecture de Seine-Saint-Denis a annoncé des mesures pour le weekend de Pâques : les commerces alimentaires devront baisser leurs rideaux dès 13 heures, dimanche 12 et lundi 13 avril. Les pharmacies sont les seuls commerces de première nécessité à pouvoir rester ouverts.

Par PDB / France 3 PIDF

Nouvelles mesures du préfet du 93, Georges-François Leclerc, en vue du weekend de Pâques : les autorités ont en effet pris jeudi un arrêté annonçant une fermeture des commerces, dimanche 12 et lundi 13 avril. Il sera possible de faire ses courses entre 6 heures et 13 heures, mais passé cet horaire "les commerces de Seine-Saint-Denis devront rester fermés", explique la préfecture.

Les commerces alimentaires sont donc ciblés par cette mesure, décidée dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire visant à limiter la transmission du coronavirus. Comme le précise la préfecture, les "commerces de produits pharmaceutiques" sont les seuls commerces de première nécessité à ne pas être concernés par la fermeture.
La mesure, lancée en prévision des courses pour les fêtes en famille, vise à éviter toute relâche du confinement. Elle survient quelques jours après l’annonce d’un couvre-feu pour les commerces de 20 heures à 6 heures du matin.

La Seine-Saint-Denis, l'un des départements les plus touchés par le virus

D’importants contrôles seront menés dans le parc Georges Valbon à La Courneuve et dans l’ensemble des espaces verts du département, a affirmé la préfecture lors d’une conférence de presse audio jeudi. Car si l'institution salue un "respect global du confinement", les forces de l’ordre ont effectué plus de 100 000 contrôles depuis le début du confinement, le 17 mars dernier, avec 23 000 verbalisations comptabilisées. 48 commerces ont par ailleurs été fermés pour "non-respect de l’état d’urgence sanitaire".

La Seine-Saint-Denis, l'un des départements les plus affectés par le virus, est touchée par une surmortalité depuis le début de la crise sanitaire. Emmanuel Macron était d'ailleurs en déplacement mardi à la maison de santé pluridisciplinaire de Pantin et au centre communal d'action social (CCAS) de La Courneuve. 
Le 18 mars, le président avait aussi rendu visite aux équipes de réanimation de l'hôpital Avicenne, à Bobigny. Au total dans le département, 446 personnes sont mortes en milieu hospitalier depuis le début de l’épidémie selon Santé Publique France, et 1 575 personnes sont actuellement hospitalisées, dont 247 en réanimation.

Sur le même sujet

Les + Lus