Le recteur de la Grande Mosquée de Pantin a démissionné

M’Hammed Henniche a annoncé ce dimanche avoir présenté sa démission en tant que recteur de la Grande Mosquée de Pantin.  

Récemment réélu, le recteur de la Grande Mosquée de Pantin a annoncé sa démission dimanche 14 mars : "J’ai présenté ma démission au conseil d’administration de la mosquée qui a choisi un nouveau président, M Dramé Abderrahman", a confié Henniche à l’AFP. 

La mosquée avait été fermée sur ordre du ministère de l'Intérieur suite à la publication sur la page Facebook de la Grande Mosquée de la vidéo d’un père d’élève au départ de l’engrenage ayant mené à la décapitation de Samuel Paty à Conflans-Sainte-Honorine. Le gouvernement avait justifié son choix en expliquant que la mosquée faisait la promotion de l’islamisme à travers la présence en son sein d’un iman formé au Yémen que les autorités accusent de faire partie "de la mouvance islamiste". Des accusations que Henniche a toujours niées. 
 

Une démission pour permettre une réouverture anticipée 
 

M’Hammed Henniche, à la tête de la fédération musulmane de Pantin depuis 2013 a expliqué que son choix avait pour but de permettre une réouverture anticipée de la mosquée fermée depuis six mois. Il espère à travers cet acte que les 1 300 fidèles de la mosquée "puissent retrouver leur mosquée". Son départ fait aussi suite au fait que la préfecture de Seine-Saint-Denis et le ministère de l'Intérieur avaient conditionnés toute réouverture anticipée de la Grande Mosquée avant le début du ramadan (mi-avril) aux départs de M’Hammed Henniche et l’iman Ibrahim Doucourré. L'ancien récteur garde néanmoins ses fonctions en tant que Secrétaire général de l’union des associations musulmanes de Seine-Saint-Denis.