"Les médias, c'est nous". À la Courneuve, des jeunes témoignent dans un documentaire pour lutter contre les discours de haine

Publié le
Écrit par Tom Rousset .

Le documentaire, réalisé en partenariat avec l’Alliance des Civilisations des Nations-Unies met en scène des jeunes de la Courneuve. Ce projet a pour vocation à lutter contre les fausses informations et les discours de haine et rapprocher les communautés.

Vivez le Festival Interceltique : Le Festival Interceltique de Lorient 2022

La projection a lieu dans un lieu prestigieux : le Centre des Archives diplomatiques du ministère des Affaires Étrangères à la Courneuve. Le documentaire, "Les Médias, c'est nous", retrace le parcours de 27 Courneuviens âgés de 16 à 24. Ils ont été filmés lors de leur participation à des ateliers d’éducation aux médias.

L'objectif du documentaire est de "lutter contre les discours de haine et la désinformation" , explique Matthias Rétel, coordinateur du projet. "Le but premier était de faire la promotion du vivre-ensemble et de la lutte contre les stéréotypes.

Cette initiative est mise en place en partenariat avec l'Alliance des civilisations, une branche des Nations-Unies, qui œuvre pour réduire les tensions entre le monde musulman et le monde occidental. "Notre ville et l'UNAOC voulaient toutes les deux, un projet centré autour de la jeunesse et de l'éducation aux médias d'où l'idée d'un documentaire", explique celui qui est également chargé de mission ville-monde auprès de la Mairie de la Courneuve.

"Ça m'a donné confiance en moi" 

"Nous avons fait différents ateliers comme des interviews ou des sessions d'expression pour apprendre à dialoguer avec des inconnus sans avoir de préjugés", explique Mounir, 24 ans. 

Flora, 17 ans, a vécu la participation à ce documentaire comme une libération. "J'ai appris à prendre confiance en moi, et en mes idées", raconte-t-elle. Elle explique avoir déjà été ciblée par des discours de haine au collège. "À l'époque, je n'avais pas les outils pour y faire face, mais ces ateliers m'ont aidé à comprendre que mon opinion intéressait les gens et que je ne devais pas avoir peur de l'exprimer." Parler de ses idées, elle et ses camarades ont d'ailleurs pu le faire devant plusieurs dirigeants de l'ONU dans les locaux new-yorkais de l'institution internationale. 

Loyce, 22 ans se souvient de ce moment : "On a su à ce moment-là que notre voix comptait, car des dirigeants du monde entier l'entendaient. On a pris conscience qu'on pouvait changer les choses."

Construire le dialogue entre les communautés

Le maire PCF de la commune Gilles Poux reconnaît que ce type d'événement constitue un projet important pour la Courneuve et ses habitants "Nous sommes une ville dans laquelle se côtoie beaucoup de communautés. Nous souhaitons montrer à tous l'importance du dialogue construit entre chacune d'elle. Qu'il est possible de cohabiter paisiblement dans la diversité 

"L'objectif est de montrer la ville et nos jeunes tels qu'ils sont. Les banlieues souffrent d'une image négative, mais si l'on se concentre sur la richesse qu'apporte la jeunesse, on peut y trouver quelque chose de fort. Une énergie qui montre que le vivre-ensemble est possible". 

Une table ronde sera d'ailleurs organisée à la suite de la projection pour une discussion autour de la thématique du documentaire. La projection est ouverte au public. L'entrée est gratuite et se fait sur inscription ici.           

 

  

 

 

 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité