Cet article date de plus de 6 ans

Manifestation des auto-écoles : risque de blocage de l'A86 et l'A3 mardi 27 mai

Les auto-écoles de Seine-Saint-Denis manifesteront demain, mardi 26 mai 2014, en début de matinée. Un convoi de 200 véhicules est attendu entre Rosny et Bobigny. La circulation pourrait être perturbée. 
archives
archives © PHILIPPE HUGUEN / AFP
Les écoles de conduite de Seine-Saint-Denis en ont ras-le-bol et comptent bien se faire entendre demain, mardi 26 mai 2014. Pour protester contre le manque d'inspecteurs et les délais d'enregistrements des dossiers, les responsables d'auto-école manifesteront à bord de leur véhicules, entre Rosny-sous-Bois et Bobigny. Le convoi empruntera l'A86 et l'A3 et pourrait perturber la circulation et ce, dès 7 heures du matin.

"Je tiens une petite auto-école, j'ai des élèves mais les dossiers ne sont pas enregistrés donc je suis complètement bloquée" explique Annick Goncalvès, à son compte depuis 17 ans à Vaujours, près de Villepinte. Aujourd'hui, il faudrait, selon elle, deux à trois mois pour qu'un dossier déposé soit enregistré. Autre problème : le manque d'inspecteurs pour faire passer le permis. "En juin 2013, il y en avait 29 dans le département. Cette année, ils ne sont plus que 19 et 9 d'entre eux sont mobilisés sur la validation des formation des enseignants. cela n'en fait donc que 10 disponibles pour faire passer les permis" précise Annick Goncalvès "alors qu'il y a près de 300 auto-écoles dans le département (tous véhicules confondus, ndlr)". Dès lors, le délais pour repasser l'épreuve si on la rate une première fois s'allonge considérablement "deux, trois mois voire six ou huit" s'indigne la monitrice d'auto-école. 

En plus d'un nombre accru d'examinateurs, les gérants d'écoles de conduite propose deux pistes pour améliorer la situation : faire passer l'examen de 35 minutes actuellement à 32 minutes - ce qui permettrait à chaque inspecteur de faire passer l'épreuve à un candidat de plus chaque jour - et confier la surveillance de l'examen du code à d'autres agents assermentés. 


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
circulation trafic routier manifestation