• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Montreuil : Dieudonné monte sur scène, malgré l’interdiction de la mairie

Dieudonné lors d'une conférence le 20 mai 2017, au Théâtre de la Main d'Or, à Paris. / © PHOTOPQR/LE PARISIEN/MAXPPP
Dieudonné lors d'une conférence le 20 mai 2017, au Théâtre de la Main d'Or, à Paris. / © PHOTOPQR/LE PARISIEN/MAXPPP

Visé par un arrêté du maire de Montreuil, l’humoriste – condamné plusieurs fois pour injure raciale, incitation à la haine et apologie du terrorisme – s’est pourtant produit ce jeudi soir dans un local privé.

Par Pierre De Baudouin

Le maire avait « volontairement fait le choix de l'action discrète mais efficace, plutôt qu'une communication large et non sécurisée juridiquement qui n'aurait eu comme conséquence que de lui faire une plus grande publicité », c’est pour le moins raté.

Alors que Dieudonné se produit à Montreuil (Seine-Saint-Denis) plusieurs soirées par semaine depuis le 25 octobre, Patrice Bessac, l’édile communiste de la commune, comptait bien mettre fin aux spectacles de l’humoriste.

Jeudi 15 novembre, le maire avait ainsi indiqué en début de soirée avoir pris un arrêté de « fermeture provisoire des locaux », « rendu exécutoire immédiatement », après avis de la commission de sécurité qui a pointé un « danger grave et imminent ».
 

Lutter contre les "propos antisémites tenus dans ses spectacles"

Dieudonné joue en effet dans un local privé, dans une salle ne répondant pas aux normes des établissements recevant du public (ERP).

Arrêté ou pas, l’humoriste est au final bien monté sur scène jeudi soir, et son spectacle a bien eu lieu, malgré les déclarations du maire. Celui-ci a alors fait constater l'infraction par un huissier, en indiquant que la mairie allait « saisir la juridiction compétente pour faire respecter » sa décision.

Si la Ville cherche à faire fermer la salle et interdire légalement Dieudonné de se produire, la démarche cible en fait « les propos antisémites tenus dans ses spectacles », selon la mairie.
 

Des spectacles jusqu'à la mi-décembre ?

Depuis 2002, Dieudonné a il est vrai été ciblé par un certain nombre de procédures judiciaires. Et en mai 2016, l’humoriste a été condamné à deux mois de prison avec sursis et 10.000 euros d'amende pour « injure raciale et provocation à la haine » en raison de propos antisémites tenus dans son spectacle « La Bête immonde ».

Pour ce qui est de Montreuil, Dieudonné prévoyait de continuer ses spectacles dans la ville jusqu'à la mi-décembre.

Sur le même sujet

Bande-annonce Police, illégitime violence

Les + Lus